Esy Kennenga en concert au Cargo
CONCERT

Esy Kennenga en concert au Cargo

Mathilde Riboulleau le 10.09.18

C’est la troisième fois qu’il se produit à Londres. Cette fois-ci, il présentera son dernier projet « Carnet de voyages d’un solda Lanmou », mais aussi des chansons inédites en anglais... Rencontre. 

Où en êtes-vous dans votre carrière d’artiste ? 

Cette année, cela fait 10 ans que j’ai entamé ma carrière solo. J’ai sorti 2 albums studio, 1 album Live et 1 Dvd de concert à l’Olympia. Je fais actuellement la promotion de mon troisième album Studio. Avant cela, j’avais un groupe avec qui on a sorti deux albums studio appelés One Day.  

Aimeriez-vous collaborer avec un artiste anglais ?

Oui j’aimerais collaborer avec des artistes anglais, on y travaille avec mon équipe d’ailleurs. J’ai rencontré Yolanda Brown cet été dans un festival. J’aimerai bien collaborer avec elle. J’aimerais aussi réaliser un projet avec Ed Sheeran aussi. 

Vous chantez en plusieurs langues, mais aimeriez-vous chanter plus en anglais ? 

Oui je chante déjà en anglais mais ce n'est souvent qu'en partie. Mais justement, je travaille actuellement sur des titres uniquement en anglais. 

Que vous inspire le Cargo, la salle où vous jouez le 6 novembre ? 

Je ne connaissais pas cette salle avant de travailler avec  la production du concert GVO. Selon les images que j’ai vu j’ai l’impression que c’est une bonne salle de concert qui favorise la proximité et la bonne vibration.

Qu’attendez-vous du public londonien en novembre ?

J’attends du public Londonien qu’il fasse le déplacement déjà (rire), et j’avoue que j’ai hâte de présenter mes nouvelles chansons en anglais pour avoir un retour direct du public anglais. J’ai l’impression que le mélange des cultures et des gens est plus facile ici qu’en France. Je ne connais pas l’Angleterre aussi bien que la France mais c’est ma première impression. 

Que représente la ville de Londres pour vous ? 

Londres est la ville où j’ai fais mes  premiers pas de jeune diplômé, j’y ai vécu quelques mois en 2008, avant de retourner en France pour préparer mon premier album solo. Cette ville m’a montré que tout est possible et a contribué au déclic pour me lancer en solo.

Votre plus beau souvenir à Londres ? 

Désormais mon plus beau souvenir sera le carnaval de Nothing Hill de cette année 2018. J’y ai participé et j’en ai également profité pour tourner un clip d’un titre inédit, « Keep the fire burning ». Le public londonien chantait le refrain de ma nouvelle chanson que je leur présentais.

Quels sont vos endroits préférés à Londres ? 

J’aimais beaucoup Camden Town, avec le peu de temps que j’y ai vécu, mais j’aime aussi beaucoup le quartier de Brixton. 

Seriez-vous prêt à vous installer à Londres ? 

Oui bien sûr, je serai prêt à me réinstaller à Londres si de bonne opportunités se présentent. 

Vos textes parlent beaucoup d’amour, de positivité, de tolérance, de respect, trouvez-vous que ce sont des valeurs que les anglais possèdent plus que les français ? 

Oui je suis un Solda Lanmou, ce qui signifie soldat de l’amour en créole. Et oui, les Anglais ont ce côté là mais je trouve que cela dépend plus de l’individu que de sa nationalité. 

Vous avez fais un concert à l’Olympia récemment, qu’est ce que cela fait de jouer là-bas ?

L’Olympia est l’une des scènes les plus prestigieuse de France, si ce n’est la plus prestigieuse. Et d’avoir pu y faire un concert à guichet fermé, est l’une de mes plus grandes fiertés et expériences dans toute ma carrière. 

Avez-vous des projets pour la suite ? 

Pour la suite je prévois de faire des festivals à travers le monde, mais aussi de faire des collaborations avec des artistes de différents horizons, et surtout, continuer de créer! 

 

Pour réserver vos tickets, c'est par ici. 

 

Ici Londres vous fait gagner des places pour le concert par ici.

Partager
Infos Pratiques
Date : le 06 novembre 2018
Lieu
Cargo 83 Rivington St, London EC2A 3AY
Infos
Horaires : De 20h à 22h . Prix : À partir de £15

à voir également