Lucie Arnoux expose ses dessins au Jewish Museum de Londres
EXPOSITION

Lucie Arnoux expose ses dessins au Jewish Museum de Londres

Camille Letourneur le 01.08.18

Vous êtes illustratrice freelance, quel genre de travaux proposez-vous ?

Contrairement à ce que l’on m’avait conseillé à l’école (« trouve un style ! trouve une niche ! ») je fais de tout et n’importe quoi, du moment qu’il y a un peu de dessin dedans : du décor et des accessoires de théâtre, des fresques, du dessin de reportage, des posters… et des bandes dessinées !

Le projet sur lequel vous avez préféré travaillé jusqu’à présent ?

Je suis dessinatrice de reportage pour quelques festivals anglais : concrètement je me balade avec un carnet sous le bras, des crayons dans la poche, et je collecte des scènes et des portraits du festival. J’ai parfois du mal à aller vers les gens, et m’embarquer toute seule pour des célébrations aux quatre coins de l’Angleterre m’a énormément donné confiance en moi, tout en me démontrant encore et encore le fabuleux potentiel du dessin en tant qu’outil social.

Comment êtes-vous arrivée à Londres et pourquoi y être restée ?

Gaga des Monty Pythons, de Tolkien, de Jane Austen, du thé et de l’herbe verte, j’ai toujours rêvé d’habiter à Londres… J’en venais à lire les Harry Potter en version originale à voix haute pour m’entraîner à mieux parler anglais ! Mon excuse était de venir étudier l’illustration à Kingston University, il y a six ans, et je suis restée. Et il faudra plus qu’un Brexit pour me faire repartir !

Vous êtes actuellement en résidence au Jewish Museum de Camden. Que signifie « être en résidence » ?

Je n’ai pas encore souvent eu ce statut, mais pour moi cela signifie qu’un établissement, un évènement ou une compagnie vous prend sous leur aile et vous montre fièrement au reste du monde. Comme une maison où l’on est l’invité d’honneur créatif. Je suis très flattée que le Jewish Museum m’ait choisie parmi ses artistes en résidence et j’espère leur faire honneur.

 

En septembre vous allez proposer des petits ateliers, en quoi cela va-t-il consister exactement ?

Je serai principalement à mon bureau dans le grand hall du musée. J’y travaillerai sur mes BD autobiographiques, et le public sera invité à observer, venir me poser des questions, ou dessiner avec moi… Comme un zoo d’illustrateur. N’hésitez pas à m’apporter des friandises !

Si vous deviez choisir trois endroits à Londres. Quels seraient-ils ?  

Ce n’est pas simple. J’habite à Kingston-upon-Thames, qui a une scène musicale extraordinaire, un théâtre, des parcs et la Tamise…. Kingston est en première place. Ensuite, je dirais la très belle ballade de Camden à Little Venise par les canaux et enfin, South Bank la nuit pour s’y balader seule et admirer les lumières.

Des projets pour la suite ?

Plein de projets. Mais j’essaie d’être sage et de profiter de ceux sur lesquels je suis en ce moment. Travailler sur plus de pièces de théâtre, plus de fresques, plus de projets communautaires… et faire des progrès au violoncelle !

Partager
Infos Pratiques
Date : du 04 septembre 2018 au 16 septembre 2018
Lieu
Jewish Museum, 129-131 Albert St, Camden Town NW1 7NB
Infos
Les 4, 8, 13 et 16 septembre uniquement Métro : Camden Town. Gratuit.

à voir également