Suzanne Clément raconte son sens de la fête FR
CINÉMA

Suzanne Clément raconte son sens de la fête

Camille Letourneur le 31.07.18

Quel est votre plus vieux souvenir de tournage ?

J’ai fait mon premier film vers 23 ans après ma sortie du conservatoire. Il était réalisé par Robert Lepage et s’appelait Le Confessionnal. Il y a une scène où je devais courir sur un pont en nuisette au lever du soleil.

Vous avez beaucoup travaillé avec Xavier Dolan, comment vous êtes-vous connus ?

On s’est connus à travers des amis. Il avait fait un court-métrage avec un de mes amis, puis il m’a approchée avec le scénario de J’ai tué ma mère. On est devenus amis.

Qu’avez-vous appris à ses côtés ?

Xavier a des désirs de grandeur, et à son contact on veut écouter nos propres envies profondes. Son œuvre se construit autour de cette audace et de cette ténacité qu’il a. La peur chez Xavier, elle existe, mais il la dépasse, et je pense que c’est ce qu’il m’a le plus apporté.

Et avez-vous prévu de retravailler avec lui ?

On est amis avant tout, mais ce n’est pas exclu en tout cas !

Pourquoi avoir déménagé en France ?

J’avais gagné un prix à Cannes pour Laurence Anyways, et j’ai eu un agent ici. L’occasion s’est présentée. La vie m’a guidée et j’en avais très envie.

Comment décririez-vous Le Sens de la Fête ?

Moi, je le vois comme un film sur l’entraide. Il y a un portrait assez juste de certains univers en France où plusieurs personnes se côtoient avec des gens très différents. Ça parle aussi des désirs de chacun alors que tous doivent travailler pour un bien commun pendant une soirée.

Une scène qui vous a particulièrement marquée ?

Le marié est dans une bulle dans les airs et des gens doivent manier les câbles pour qu’il puisse aller embrasser sa nouvelle épouse. Le personnage joué par Vincent Macaigne, qui est un peu amoureux de la mariée, fait tout pour que le marié ne puisse pas atterrir. Et Vincent m’a vraiment fait rire dans cette scène. J’aime aussi beaucoup Gilles Lellouche dans ce film.

Olivier Nakache et Eric Toledano [les réalisateurs ndlr] ont dit avoir commencé l’écriture du film après les attentats du 13 novembre. Y a t-il un message derrière ce film ?

Olivier et Eric sont des gens très humains, et je crois qu’ils voulaient offrir aux gens quelque chose qui leur fasse du bien.

Le casting du film est un vrai patchwork : théâtre, cinéma, télé, ou premières apparitions, vous venez tous d’horizons très différents.

Je crois que c’était le désir d’Olivier et Eric. Ce sont des gens humainement riches et ça se reflète dans leur casting. Moi de ce que j’en ai vu, ça s’est très bien passé !

Des projets pour la suite ?

J’ai deux films qui vont sortir en octobre : Le Jeu de Fred Cavayé et une adaptation de Raoul Taburin. Et après ? On verra!

Partager
Infos Pratiques
Date : du 31 août 2018 au 28 septembre 2018
Lieu
Institut français du Royaume-Uni 17 Queensberry Place, London SW7 2DT
Infos
Le Sens de la Fête, d’ Eric Toledano et Olivier Nakache avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche. Sortie nationale le 31/08.

à voir également