Une rétrospective Andy Warhol à la Tate Modern
EXPOSITION

Une rétrospective Andy Warhol à la Tate Modern

Nadège Alezine le 11.03.20

L’homme à la perruque blanche est l’artiste du 20e siècle dont le travail est le plus reconnaissable. Des canettes de soupe Campbell aux lèvres de Marilyn Monroe, en passant par les bidons de lessives et les bouteilles de Coca-Cola, Warhol a exploré l’american way of life dans ses œuvres avec candeur et pragmatisme.

Avec une centaine d’œuvres venues de collections internationales, la Tate Modern a réussi à construire une rétrospective fun et pop sur l’artiste qui fut à l’origine de la Factory. Issu d’une famille d’immigrés catholiques tchèques, Andy Warhol c’était aussi un homme gay, timide, en proie à des angoisses sociales qu’il surmontera sur les canapés du Studio 54, entouré de la Jet Set du moment.

De ses amours, il tire Sleep (1963) le film où l’on voit son amant, le poète John Giorno dormir mais aussi ses croquis de jeunesse de jeunes hommes datant des années 50. Sa dernière œuvre, Sixty Last Supper est une évocation sans équivoque de l’épidémie du Sida dans la communauté homosexuelle en 1986 et de la relation de Warhol à la mort.

The Velvet Underground

Mais pas d’expo sur Warhol, sans évoquer The Velvet Underground, Lou Reed et Nico, pour qui il dessina affiches, pochettes de disques et produits même des concerts à la Factory. Une salle est consacrée aux films d’Andy et aux portraits du groupe, Sterling Morrisson, John Cale, Moe Tucker, Lou Reed et la troublante Nico sur une musique du Velvet, bien entendu.

Les amateurs de culture pop se régalent dans cette évocation d’une Amérique consumériste et hédoniste à souhait où plane un sérieux sens de la dérision toute warholienne.

On finit l’exposition sur une vitrine exposant quelques perruques d’Andy, il en possédait dit-on une centaine, faisant face à son fameux auto-portrait intitulé Fright wig (1986).

Covid 19 : Suite à l’épidémie de Covid 19 qui sévit actuellement dans le monde et au Royaume-Uni, cet événement est annulé ou reporté. Contactez la billetterie pour tous remboursements. Merci. 

Réservations ici.

 

Partager
Infos Pratiques
Date : du 12 mars 2020 au 06 septembre 2020
Lieu
Tate Modern, bankside, Londres
Infos
Prix:£22, gratuit pour les membres de Tate.

à voir également