Moto le nouveau bar à saké de Covent Garden
BAR / RESTAURANT

Moto le nouveau bar à saké de Covent Garden

Nadège Alezine le 12.12.19

Oubliez toutes vos idées préconçues sur le saké. Mettez de côté les souvenirs des tasses à saké où une femme ou un homme dénudé apparaissent quand elles se vident et le goût aigre sucré du breuvage qu’on vous a servi. Moto est le nouveau saké bar londonien qui va vous réconcilier avec ce breuvage japonais ancestral.

Ouvert en novembre dernier, Moto c’est le projet commun de Brandon Chin et d’Erika Haigh. C’est la jeune femme qui reçoit dans son petit bar aux allures tokyoïte de Covent Garden. Là, 25 couverts partagés entre le comptoir et quelques tables. Le décor est épuré et intime. Derrière le comptoir, des bouteilles de saké sont disposées selon une échelle des goûts : léger, doux, riche…

Sokujo moto

Le saké est issu de la fermentation qui s’opère entre du riz, de l’eau, de la levure et du kojikin (champignon qui tourne l’eau en sucre). Cet alcool traditionnel japonais se déguste ici comme un bon vin, dans un verre à dégustation. Une excentricité qui n’en est pas vraiment une :

« J’ai été longtemps sommelière dans de grands restaurants londoniens. Quand l’idée est venue d’ouvrir Moto, cela m’est apparu comme une évidence de faire déguster mes sakés dans un verre à vin. C’est la meilleure façon, selon moi, d’en apprécier toutes ses subtilités. » explique Erika, à l’origine du projet.

Le nom de ce bar à saké est inspiré par le Sokujo moto, la méthode de production la plus courante pour le saké, où des bactéries lactiques et des levures sont ajoutées au début de la phase de fermentation.

Tout le Japon dans un verre

Chez Erika, on vient déguster en connaisseur ou en novice. Elle ne vend que des sakés fabriqués artisanalement et uniquement vendus chez Moto et nulle part ailleurs.

« Mes sakés ont tous une histoire à raconter. Ce sont des produits uniques et à Londres, on ne les trouve que chez nous. C’est notre grande fierté ! » ajoute Erika, tout en servant un saké venu de la brasserie Sakata, située dans la préfecture Yamagata.

Fruités ou avec une note de malt, les sakés sont servis frais. On oublie vite les souvenirs des sakés tièdes servis en fin de repas.

« Certains sakés perdent tout leur goût quand ils sont servis tièdes. Nos sakés perdraient tout leur arôme si on les servait de cette manière. » Bref, ce n’est pas le genre de la maison.

Snacks japonais

Côté cuisine, là aussi Moto ne déçoit pas. Poulet frit pané au saké, saumon miso, nasu no nibitashi (aubergine en bouillon), nekomanma (bol de riz avec jaune d’œuf et éclats de bonito) font un accompagnement idéal pour ces sakés venus du soleil levant.

Néophytes et connaisseurs s’accordent à saluer Moto et son concept de bar à saké en plein cœur de Londres. Les amateurs de whisky, vodka et même d’absinthe (fabriquée artisanalement par un monsieur tout seul dans son atelier au fin fond de l’empire du soleil) sauront aussi se réjouir de la nouvelle de l’existence de Moto. Arigato gozaimasu !

Réservations ici.

Partager
Infos Pratiques
Date : du 12 décembre 2019 au 31 décembre 2019
Lieu
Moto, 7 Maiden Lane, WC2E 7NA Londres
Infos
Métro: Covent Garden

à voir également