Entrez dans la tête de Tim Walker exposé au V&A de Londres
EXPOSITION

Entrez dans la tête de Tim Walker exposé au V&A de Londres

Nadège Alezine le 17.09.19

Tim Walker : Wonderful dreams revient sur plus de deux décennies de carrière du photographe de mode britannique. Invité par le V&A, Tim Walker a déambulé dans les archives du musée du design et de la mode à la recherche d’objets d’arts qui ont éveillé à la fois son imaginaire et sa créativité exacerbée.

Avec un des débuts fracassants dans les années 90 où l’on retrouve ses clichés dans le magazine Vogue alors qu’il a à peine 25 ans, Tim Walker a depuis créé un univers qui lui est propre, une identité visuelle aussi forte que celles de ses aînées, Cécile B Beaton ou encore Richard Avedon, avec qui il a fait ses premiers pas de photographes de mode à New York, en tant que son assistant.

Un univers so british

Mais Tim Walker c’est aussi un artiste qui s’inspire aussi de son identité britannique pour créer des mondes peuplés d’étranges créatures. Tel Alice au pays des merveilles, il passe de l’autre côté du miroir et c’est à une tea party échevelée que le spectateur est immédiatement transporté.

Une exposition immersive dans les méandres du cerveau de Tim Walker, c’est ce que propose le V&A avec des salles où l’on se retrouve dans des ambiances savamment créées à l’occasion. De vitraux médiévaux, des dessins érotiques anciens et une reproduction de la tapisserie de Bayeux font partie des trésors glanés par Walker pour construire cette plongée de l’autre côté du miroir.

« Pour moi, le V&A a toujours été un palais dédié aux rêves. C’est l’endroit le plus inspirant au monde. La collection du musée est si grande et éclectique et je pense que c’est pour cette raison qu’elle raisonne autant pour moi. » explique Tim Walker au sujet de Wonderful Things.

Clichés de muses

Un artiste sans muse, c’est un peu comme une tea party sans scones et Walker ne manque de figures qui titillent son imaginaire. Que ce soit Tilda Swinton grimées en figure aristocratique bohème que les nus de Kate Moss en passant par ceux de Beth Ditto, le photographe explore les identités du possible. Et ce je-ne-sais-quoi typiquement british qui est exacerbé et il s’amuse de dépeindre David Hockney ou sir David Attenborough, trésors nationaux du royaume, dans des portraits qui oscillent entre extrême classicisme et une certaine exubérance.

Avec près de 150 clichés répertoriés pour agrémenter ce show sans pareille, le V&A fait une nouvelle fois mouche et ouvre les portes d’un imaginaire hors du commun, celui de Tim Walker.

Réservations ici.

Partager
Infos Pratiques
Date : du 21 septembre 2019 au 08 mars 2020
Lieu
V&A Museum, South Kensington, Londres
Infos
Prix:£15. Ouvert tous les jours de 10h à 18h.

à voir également