Jeannot Painchaud se confie sur Hotel, le nouveau spectacle du Cirque Eloize
SPECTACLE

Jeannot Painchaud se confie sur Hotel, le nouveau spectacle du Cirque Eloize

Estelle Nilsson-Julien le 30.01.19

En 1993 le Cirque Eloize est fondé dans la ville québécoise de Montréal. “Hotel”, le tout dernier spectacle de cette compagnie emporte le spectateur dans l’univers flamboyant d’un hôtel art déco. Ici, touristes, voyageurs et stars se côtoient dans un décor bondissant des années 20 aux années 70 avant d’arriver en 2040. Sur scène, 12 acrobates et musiciens livrent une performance spectaculaire. Jeannot Painchaud, le Président et chef de la création chez Cirque Eloize s’est confié à nous pour marquer la venue du spectacle à Londres.  

Qu’est-ce que la ville de Montréal et l’énergie de sa scène théâtrale apportent à votre troupe ?

L’histoire du Cirque Éloize est intimement liée à notre identité québécoise et à notre identité montréalaise : un delta entre la culture européenne et la culture américaine. On s’inspire de mouvements issus de la rue, du théâtre physique et de la naissance des écoles de cirque ici au début des années 80. Le mouvement auquel on participe depuis une trentaine d’années a bouleversé les codes circassiens. Nous sommes dans une recherche continue d’équilibre entre haute performance acrobatique et sensibilité puisée dans nos expériences théâtrales.

Comment est né le spectacle Hotel ?

C’est une réflexion sur 25 années de bourlingage avec tant de voyages et d’hôtels. Les lobbys d’hôtel sont prétextes à rencontres car il y a toujours mille et une histoires qui s’y déroulent sous nos yeux. Le lobby devient physiquement un terrain de jeux pour toutes sortes de jongleries et d’acrobaties… D’un côté il y a le staff et de l’autre les clients, ce qui fait deux belles bandes de personnages qui nourrissent la création d’Hotel.

Ce lieu transitoire entraîne des rencontres entre de nombreux personnages différents. Pouvez-vous nous présenter les personnages principaux ?

Il y en a plusieurs, évidemment le maître d’hôtel est un pivot dans le spectacle auquel on s’attache beaucoup. Il n’est pas important de définir de manière précise chaque personnage, mais plutôt de donner quelques pistes de personnages qu’on va retrouver dans l’hôtel et d’autres qui sont intégrés soit au groupe de clients ou au groupe du staff.

D’où vient l’idée de voyager à travers les époques dans le spectacle ?
L’idée est de partir d’une époque bien définie, celle des années folles. On fait ensuite un petit arrêt sur image, en s’appuyant sur le passé de l’hôtel avant de basculer au futur qui l’attend. De manière très subtile on illustre qu’à travers les âges, l’hôtel est habité par toutes sortes de fantômes et d’idées romanesque.

Quelles sont les plus grandes inspirations théâtrales et au cirque pour Emmanuel Guillaume (le directeur artistique) ? 

Les quelques années où il a travaillé chez Irina Brook l’ont beaucoup influencé dans son travail humoristique et physique, qui est parfois clownesque. Ce qui m’attire chez cet artiste, c’est sa sensibilité dans le jeu et son style de comédie propre au spectacle de rue. On retrouve un contact direct avec le public et une sensibilité dans le travail des personnages. Il puisé dans différents univers de son parcours de comédien et maintenant de metteur en scène.

Quel est le lien entre la musique d’Eloi Painchaud (le compositeur) et le spectacle ?
L’hôtel est vintage mais s’inspire aussi du techno swing dans son environnement sonore. C’est un hôtel vivant, énigmatique et mystérieux qui nous amène loin dans le passé et loin dans le futur.

Vous allez passer quelques jours à Londres, est-ce que vous connaissez la ville et le public londonien ?
Certains membres de la troupe sont plutôt jeunes, donc ils découvriront le Londres romantique qu’ils se sont imaginé. De mon côté, la rencontre avec le public londonien m’excite, j’ai envie de le surprendre au détour avec un humour un petit peu décalé, et le recadrer dans un univers festif.

Réservations ici.

Partager
Infos Pratiques
Date : du 20 février 2019 au 09 mars 2019
Lieu
The Peacock Peacock Theatre, Portugal Street, Holborn, WC2A 2HT
Infos
Horaire : 14h30 / 19h30 Prix : à partir de £15

à voir également