Pierre Bonnard, the colour of memory à la Tate Modern de Londres FR
EXPOSITION

Pierre Bonnard, the colour of memory à la Tate Modern de Londres

Nadège Alezine le 22.01.19

Depuis 20 ans, aucune exposition d’une telle ampleur n’avait été consacrée à Pierre Bonnard (1867-1947) en Grande Bretagne. Avec ses toiles aux couleurs intenses et acidulées, le peintre français passait du figuratif à l’abstrait, influençant par la même occasion d’autres artistes comme Mark Rothko ou encore Patrick Heron.

100 de ses plus belles œuvres ont été réunies pour cette rétrospective sur Pierre Bonnard, des œuvres montrant des scènes du quotidien, les bains que prenait sa femme Marthe de Méligny pour se soigner, des vues de son jardin depuis la fenêtre de son atelier…

C’est un peu pour recréer l’ambiance de l’atelier d’artiste du peintre que Matthew Gale, le curateur de l’exposition a aussi choisi d’exposer certaines des toiles sans cadre. Bonnard aimait laisser ses toiles exposées dans son atelier, sans cadre, juste posées aux murs. C’est une sorte d’intimité nouvelle que découvre le visiteur avec ces toiles.

Peintre des souvenirs, Bonnard aimait peindre des scènes figuratives à partir des souvenirs qu’il avait d’une image, d'un moment passé. Cette approche donne à ses toiles un côté impressionniste et parfois abstrait. 

En outre, on peut aussi découvrir le quotidien de Bonnard et sa femme dans leur maison du Cannet à travers des photographies prises par le couple mais aussi par Henri Cartier-Bresson ou encore André Ostier.

 

Pierre Bonnard perd son frère en 1941, soldat, puis sa femme en 1942 d’une crise cardiaque. « Tu ne peux pas imaginer mon chagrin et ma solitude. » Écrit-il à Matisse dans une lettre, au lendemain de ces décès. Il décédera en 1947 dans sa maison du sud de la France au Cannet, qu’il avait surnommé « le Bosquet » avec sa femme, Marthe.

Ces deuils ont inspiré des esquisses et des fausses lettres de famille écrites par Bonnard lui-même pour créer Correspondances, un livre sur lequel le peintre travaillait à partir de missives imaginaires avec sa mère, son frère et sa grand-mère, tous décédés.

Réservations ici. 

Partager
Infos Pratiques
Date : du 23 janvier 2019 au 06 mai 2019
Lieu
Tate Modern, bank side Londres
Infos
Prix: £18. Ouvert tous les jours de 10h à 18h, en late les vendredis et samedis jusqu'à 22h.

à voir également