Une nouvelle stéroïde pour traiter les patients gravement atteints par le coronavirus
LONDON LIFE

Une nouvelle stéroïde pour traiter les patients gravement atteints par le coronavirus

Nadège Alezine le 16.06.20

C’est Boris Johnson, le Premier ministre qui a mené la conférence de presse quotidienne du 10 Downing Street, ce mardi 16 juin. La communauté scientifique a annoncé dans la journée la découverte d’un traitement à base d’un stéroïde, la dexaméthasone, qui pourrait sauver un patient sur huit atteints par une forme grave du virus. Cette avancée scientifique sur le front du Covid 19 est une bonne nouvelle et permettrait de sauver plus de vie.

Taclé par un footballeur de 22 ans

Le Premier ministre s’est largement approprié l’annonce de cette découverte alors qu’il est encore au centre d’une nouvelle polémique sur l’arrêt des déjeuners servis gratuitement aux écoliers pendant la crise sanitaire. Même si les écoles n’ont pas totalement rouvertes à leur capacité d’avant Covid, les écoliers issus des familles les plus défavorisés ont droit à un repas gratuit par jour. Le gouvernement britannique avait décidé d’interrompre la distribution de ces repas gratuits pendant l’été, ce qui a suscité un tollé dans l’opinion publique. Mais c’est un footballeur de 22 ans, qui joue dans l’équipe de Manchester United, Marcus Rashford qui a changé la donne en organisant une campagne sur les réseaux sociaux pour défendre le droit de ces enfants défavorisés à un repas gratuit. Face à l’ampleur de l’outrage provoqué par la décision du gouvernement, Boris Johnson a fait volte-face et a dû réinstaller cette aide.

Questionné à ce sujet lors de la conférence de presse, le Premier ministre a botté en touche et a félicité le footballeur mancunien pour son initiative.  

Macron à Londres

Avec 41,969 décès depuis le début de l’épidémie, dont 233 de plus en 24 heures, le Royaume-Uni ne semble pas encore sorti d’affaire. Le 18 juin prochain, le président Emmanuel Macron devrait passer la journée à Londres pour célébrer le 80 ème anniversaire de l’appel du Général de Gaulle. Une question à propos de la mise en quarantaine des voyageurs en vigueur depuis le 8 juin dernier a été posée à Boris Johnson.

Il lui a été demandé s’il pensait discuter avec son homologue français sur l’organisation d’un couloir entre la France et le Royaume-Uni pour permettre aux personnes de voyager entre les deux pays, sans quarantaine. Comme à son habitude, la réponse du Premier ministre a été vague et sans certitude aucune.

Partager

à voir également