Covid  19 : Qu’en est-il des événements sportifs prévus en Angleterre ?
LONDON LIFE

Covid 19 : Qu’en est-il des événements sportifs prévus en Angleterre ?

Clémentine Vachez le 20.05.20

L’Euro 2020 reporté à 2021 

Face au coronavirus, l'Europe du football a pris une décision historique en repoussant l'Euro prévu initialement en juin juillet, puisque le tournoi va avoir lieu du 11 au 11 juillet 2021. Il s'agissait d'une édition "anniversaire" pour les 60 ans de l’Euro, voulue par l'ancien président de l'UEFA Michel Platini. À l’heure où les mesures de confinement et les fermetures de frontières sont encore présentes, la situation était d'autant plus compliquée que, grande nouveauté, la compétition est organisée dans douze pays, dont une finale à Londres.

Le Championnat d'Angleterre suspendu jusqu’à nouvel ordre 

Lancé en 1888, le Championnat d’Angleterre de football est la plus importante compétition de football en Angleterre. Même s’il reste 92 rencontres à disputer au sein de l'élite anglaise, la compétition a été suspendue jusqu'à nouvel ordre à partir du 13 mars 2020. Cependant, « The Times » a annoncé une reprise envisagée à huis clos du 8 juin au 27 juillet. La fin de saison de cette Première League est vitale pour les clubs anglais sur le plan financier. 

 La 40e édition du Marathon de Londres reportée 

Prévue initialement le 26 avril 2020, la 40e édition du Marathon de Londres est reportée au 4 octobre. "Le monde traverse une crise sans précédent, aux prises avec une pandémie mondiale de Covid-19 et la santé publique doit être la priorité de tous. Nous espérons pouvoir accueillir tout le monde en octobre mais, à cette date, nous ne savons pas si ce sera possible », a déclaré le directeur de la course, Hugh Brasher, dans un communiqué. Mais le marathon de Londres n’est pas le seul à être reporté : celui de Boston initialement prévu le 20 avril est finalement reporté au 14 septembre, ainsi que celui de Paris qui aura lieu le 18 octobre.

Une première depuis 1945 : le British Open est annulé 

The Open Championship, un des quatre Majeurs, prévu du 16 au 19 juillet 2020 au Royal St George’s, dans le Kent, dans le sud de l’Angleterre n'aura pas lieu. C'est la première fois depuis 1945 que l'épreuve est annulée. La 149e édition du plus ancien tournoi de golf au monde, n'avait pas été annulée depuis la Seconde Guerre mondiale. « Nous sommes profondément attachés à ce championnat historique et c'est le cœur lourd que nous avons pris cette décision. Nous avons exploré toutes les autres options pour essayer de jouer ce tournoi cette année mais ce ne sera pas possible », a expliqué Martin Slumbers, directeur exécutif du R&A.

Pas d’édition 2020 pour Wimbledon 

Prévu du 29 juin au 12 juillet, le plus grand tournoi de tennis sur gazon n’aura donc pas d’édition 2020. Alors que Roland-Garros est pour le moment reporté pour l'automne, Wimbledon est lui complètement annulé. Le 134ème tournoi est donc reprogrammé du 28 juin au 11 juillet 2021. Depuis 1946, jamais un Grand Chelem de tennis n’avait été annulé. Cela ne devrait pas être en revanche une catastrophe sur le plan financier puisque le All England Club qui organise le plus prestigieux tournoi au monde avait tout prévu. Selon le Figaro, suite à l'épidémie du SRAS en 2003, l’organisation du tournoi avait ainsi versé 1,6 million de livres sterling (1,8 million d’euros) par an pour bénéficier d'une assurance contre les pandémies Bien vu. 17 ans plus tard, cela lui a donc permis d'annuler assez facilement l'édition de cette année et de «gagner» plus 100 millions d’euros.

Malgré l’annonce de reports ou d’annulations de ces grands événements sportifs initialement prévue pour 2020, c’est le 15 février dernier que Shaun Bailey, candidat conservateur à la mairie de Londres, a fait savoir que la capitale britannique serait prête à accueillir les prochains Jeux Olympiques si Tokyo n'en est pas capable à cause du coronavirus. Sadiq Khan a également laissé entendre que Londres se tenait prête en cas d'annulation des Jeux tokyoïtes. « Tout le monde travaille pour réaliser des Jeux de Tokyo fantastiques. Dans le cas improbable où cela serait nécessaire, Londres, comme toujours dans son histoire, fera de son mieux pour assumer ses responsabilités.

Partager

à voir également