Les règles à respecter pour voyager dans les transports en commun londoniens
LONDON LIFE

Les règles à respecter pour voyager dans les transports en commun londoniens

Clémentine Vachez le 12.05.20

Même si Boris Johnson encourage le travail à la maison, certains n’ont d’autre choix que d’utiliser les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail. TfL réajuste alors l’utilisation de son réseau pour éviter la propagation du virus en incitant les passagers à respecter les règles qui leur sont imposées. 

LA règle la plus importante à respecter : les voyageurs londoniens sont dans l’obligation de porter un masque dans les transports en commun.

Un trafic différent dans les jours à venir

TfL a annoncé que les métros ne pourraient transporter que 13 à 15% du nombre habituel de passagers afin de limiter le risque de propagation du virus. Le service a également annoncé qu’il travaillait avec les syndicats pour ramener les niveaux de service dans les bus à 85% et dans les métros à 70% d'ici le 18 mai. La Circle Line va également être restauré et seulement quelques unes de ces 37 stations initialement fermées pendant le lockdown vont réouvrir. Mike Brown, le chef des transports de Londres a reconnu que la distance de deux mètres n’était pas toujours possible, étant donné la conception du réseau de transport londonien. Malgré une mise à jour du réseau des transports londoniens et une optimisation maximale, la peur des voyages de retourner dans le métro est fortement présente.

Un régime de nettoyage plus puissant

Dans les semaines à venir, du gel hydroalcoolique sera mis en place dans chaque station. Également, tout le personnel de première ligne mettra à disposition des masques dès mardi. TfL annonce qu’un nouveau régime de nettoyage dans les métros, bus et trains sera renforcé. Il inclura des substances de nettoyages de qualité hospitalière qui tuent les virus et les bactéries et un nouveau désinfectant anti-viral qui protège jusque 30 jours. De plus, les zones régulières de point de contact comme les barres et les portes dans les métros, bus et trains sont désinfectés tous les jours.

Selon le Guardian, le personnel de Waterloo a signalisé un nombre plus élevé que ces dernières semaines à 7h du matin, mais à 8h45, la station était vide, à l’exception de dizaines de délégués syndicaux travaillant pour une entreprise de sécurité embauchée pour aider à rassembler les voyageurs allant au travaillant dans ces nouvelles conditions.

Dans son plan de transport, le maire de Londres Sadiq Kahn a précisé que le Coronavirus avait un profond impact sur les transports en commun et continuera de l’être dans le futur. Il appelle donc tous les citoyens Britanniques de continuer à jouer leur part de responsabilité en travaillant de chez eux et d'éviter de prendre les transports en commun autant que possible.

Partager

à voir également