Une dictée géante 2.0 organisée par le détenteur du record du monde de la plus grande dictée, Rachid Santaki Coup de coeur
TENDANCE

Une dictée géante 2.0 organisée par le détenteur du record du monde de la plus grande dictée, Rachid Santaki

Clémentine Vachez le 06.05.20

Écrivain et scénariste originaire de Saint-Denis, Rachid Santaki est l’organisateur de la Dictée Géante, accessible à tous et pour tous. Le 31 mars 2018, au Stade de France, Rachid Santaki a battu le record du monde de la plus grande dictée avec 1500 participants. Avec actuellement plus de 300 dictées lues en sept ans, on a rencontré Rachid Santaki qui a fait de la dictée, un événement phare de la langue française.

Comment avez-vous eu l'idée de mettre en place ce concept de dictée géante ? Quelles ont été vos motivations ?

Tout a commencé en 2013 lorsque la ville de Clichy-sous-Bois m'a invité à lire une dictée alors que je n’en avais jamais lu auparavant. Suite à ça, j'ai commencé à organiser des dictées. Je voulais monter un projet qui touche tout le monde. Au départ quand j'ai lu la première dictée, je n’avais pas conscience de la force et de la puissance de la dictée. Car à la base, la dictée montrait un certain complexe avec ce système de notes.

Et puis en 2018, il y a eu le lancement officiel avec la dictée géante au Stade de France. Ce projet, je l’ai eu avec une envie de m’éclater et de rendre la dictée la plus ludique possible. Quand je travaillais dans les centres pénitentiaires de France, la dictée réunissait un large public; que les gens soient mineurs, majeurs, ou encore les surveillants de prison. Donc créer une dictée géante, ça réunissait des gens de tous âges et ça la rendait abordable. Avec cette dictée géante, on valorise les participants et on les encourage car il n’y a plus de sanctions ni de mauvaises notes. Ça change le rapport à la dictée, ça la démocratise et c’est ce que je voulais mettre en avant.

Comment se déroule une dictée géante telle que celle organisée au Stade de France ?

Le jour de la dictée, tous les participants arrivent et se mettent en place pour une dictée d’environ 30 minutes, avec soit des extraits de la littérature française, soit des extraits de mes propres livres. Une fois la dictée terminée, les volontaires qui organisent avec moi cet événement corrigent les 1500 feuilles pour annoncer le gagnant dans les minutes qui suivent. On donne la correction avec des explications sur certaines règles de grammaire ou de conjugaison. Et le gagnant se voit offrir un lot, qui n’est jamais communiqué avant pour que certains participants ne viennent pas juste pour le cadeau, mais bien pour la dictée !

Quand j’ai organisé la première dictée géante au Stade de France, j’avais pour objectif de réunir 1500 personnes maximum, et j’y croyais ! Je l’ai annoncé sur les réseaux sociaux et j’ai eu plus de 10 000 inscriptions comptabilisées en 24h, c’était euphorique ! Il y a eu 6 semaines de préparation en amont avec 170 bénévoles qui aidaient pour la correction. J’ai fait un appel aux volontaires et étudiants, profs, parents ou ouvriers du bâtiment, tous voulaient donner un coup de main. Ça a été un vrai défi avec beaucoup de préparation et de stress mais quand la dictée s’est finie, on était tous fiers de l’avoir fait ensemble.

Comment avez-vous adapté cette dictée géante au confinement ?

Je n’ai pas eu cette idée de live tout de suite. C’est une personne âgée dont je m’occupais pendant ce confinement qui m'a contacté pour que je lui fasse faire une dictée. Alors j’ai commencé à faire une dictée en direct sur Facebook pour les gens qui le voulaient. Le premier lundi, on était 50, puis le lundi suivant 100, puis le suivant 1000. Maintenant, nous sommes à plus de 2600 personnes qui regardent ce live en direct tous les lundis matin à 10h, avec entre 40 000 et 50 000 vues sur la publication. Depuis que je fais les dictées en live sur Facebook, la tranche d’âge a évolué : il y a maintenant environ 50% de personnes âgées et 50% de familles. Grâce à la puissance de cet outil digital extraordinaire, des enfants, étudiants ou même familles du monde entier peuvent suivre en direct la dictée et ça c’est génial. Je n’aurai jamais pensé que tous ces gens allaient être aussi réactifs et qu’une vraie communauté avec autant d’interactions allait se créer autour de ce rendez-vous hebdomadaire, grâce au #dictéegeante. Avec tout cet engouement et toute cette communauté qui s’est créée, je pense continuer les lives au moins jusqu'en 2021.

Comment expliquez-vous ce succès ?

Le plus important, c’est comment on décide de porter le projet. Par exemple, le fait d’avoir une mauvaise note, ça cristallise. Le but est que tout le monde peut y participer, même les gens en grandes difficultés, car on les valorise. L’objectif de ce projet pour moi, c’est de démocratiser la dictée et de la rendre accessible. Pour la petite anecdote, avant chaque dictée, je demande aux gens de s’applaudir très fort car ce sont eux qui font le succès de l’événement. Et puis à force d’être médiatisé et d’en entendre parler, ça intéresse les gens et ils ont envie d’y participer.

Participez à la dictée géante en live sur Facebook, organisée et lue par Rachid Santaki, tous les lundis à 10h ici.

Partager

à voir également