Thaoss vend aussi des masques de protection
TENDANCE

Thaoss vend aussi des masques de protection

Nadège Alezine le 21.04.20

Créé par deux Françaises de Londres, Anne-Laure de Vienne et Aurore de Monclin, Thaoss propose de mettre en avant des petites marques artisanales de bien-être et lifestyle. Cette plateforme d’e-commerce fait la promotion d’un mode de consommation slow fashion où la qualité l’emporte sur la quantité et la protection de la planète est au centre des préoccupations.

Et ça tombe bien puisque depuis que l’épidémie de Covid 19 a débuté, la planète respire mieux, les pics de pollution sont au plus bas et on voit même certains animaux reparaître dans les rues des villes. Incroyable !

Soutenir les petites entreprises

Mais pour ces deux férues d’environnement, pas question de mettre la clé sous la porte, même en pleine pandémie. Elles soutiennent leurs petites marques à la fois implantées en France et en Grande-Bretagne et ces petites entreprises comptent sur elles pour survivre.

« Même si on constate que notre business va au ralenti depuis le début de la crise, les gens continuent à offrir des cadeaux d’anniversaire ou de naissance. Le fait que nous existions uniquement en ligne permet de continuer à vendre les produits de nos marques, même si les délais de livraison sont un peu rallongés. » explique Aurore de Monclin, jointe par téléphone.

Travailler autrement

Depuis le début de la crise, les deux Françaises ont un peu repensé leur manière de travailler : les réunions virtuelles sur Skype et Facetime ont remplacé les réunions de travail au café et elles ont même accueilli Audrey, une stagiaire qui télé travaille depuis Aix-en-Provence. Elles ont aussi décidé de mettre l’accent sur certains produits utiles lors du confinement :

« Nos pyjamas d’intérieur « Maman Poule » font fureur : ils sont très confortables et chics à la fois ! Tous nos produits bien-être, dont le déodorant vegan en rupture de stock, fonctionnent très bien. » explique Aurore qui a dû annuler tous les événements physiques de la marque à l’annonce du confinement en France et au Royaume-Uni.

Une vitrine virtuelle sur Instagram

Une présence accrue sur les réseaux sociaux paraît être la solution idéale pour remédier à ces rencontres manquées avec leur clientèle lors des ventes privées et autres pop-up shops. Sur Instagram, elles ont créé des événements virtuels, des stories où elles gardent à la fois le lien avec leurs petites marques et leurs clientes.

« On essaye de communiquer quelque chose de positif dans cette période un peu morose. Consommer mieux et consommer moins, c’est aussi ça, Thaoss ! »

Des masques en tissu imprimés

Des produits de skin care, des bougies parfumées mais aussi des masques de protection, il existe un large éventail de produits proposé sur leur plateforme.

« Nous avons mis en vente des masques de protection avec deux marques : une basée à Londres, So Clem, qui propose des masques en jolis tissus en coton bio et lavable à 60 degrés et aussi une autre marque basée en France qui vend des kits pour se fabriquer son propre masque. »

À l’heure où il serait de plus en plus conseillé de porter un masque de protection lors de toutes les sorties, apprendre à monter son propre masque peut à la fois faire passer le temps et protéger contre le virus. Pourquoi pas ?

Consommer moins et mieux, cela a toujours été la raison d’être de Thaoss et en ces temps plus qu’incertains, il est peut-être temps de s’y mettre sérieusement. À vous de voir…

Partager

à voir également