Victoria Beckham met 30 de ses employés en furlough et crée la polémique
TENDANCE

Victoria Beckham met 30 de ses employés en furlough et crée la polémique

Nadège Alezine le 20.04.20

Piers Morgan, le présentateur de Good Morning Britain a vivement critiqué Victoria Beckham dans un article paru sur le site du Dailymail Online. Habitué à tirer à boulet rouge sur Meghan Markle et les époux Sussex, c’est à présent à l’autre couple le plus aimé d’Angleterre d’en prendre pour leur grade : les Beckham !

L’ancienne Spice girl et épouse de David Beckham est à la tête d’un empire financier estimé à  £355 millions d'après le classement du Times et d’une marque de prêt-à-porter, VB. Ce sont 30 employés de sa marque de prêt-à-porter qui viennent d’être placés en « furlough », une mesure mise en place par le gouvernement pour faire face à la crise économique provoquée par le Covid 19.

Cette mesure permet aux entreprises britanniques de garder les emplois en proposant de payer 80% du salaire des employés par le gouvernement.

Un Tweet assassin

Ce matin, l’animateur télévisé s’en est donné à cœur joie en accusant Victoria Beckham de profiter de l’argent public et des impôts des Britanniques, pour payer ses employés. Dans un tweet incendiaire dont il détient le secret, cet admirateur de Donald Trump, a comparé l’action du capitaine Tom Moore, le nonagénaire qui a recueilli près de £21 millions pour le NHS et le couple Beckham, qu’il qualifie d’« avide » pour avoir osé demander l’aide du gouvernement pour payer leurs employés.

Twitter a vite pris la relève et #Beckhams est devenu viral sur la plateforme. Créant deux camps : ceux qui soutiennent Posh, en disant qu’elle payait beaucoup d’impôts et faisait gagner beaucoup d’argent à la Grande Bretagne avec sa marque de prêt-à-porter. Et bien sûr, ceux qui sont choqués que des millionnaires demandent l’aide du gouvernement pour payer leurs employés.

Une polémique qui pèse aussi sur la demande de bail out par le gouvernement de Virgin, l’entreprise de sir Richard Branson, qui a aussi annoncé aujourd’hui qu’il n’arriverait pas à faire face financièrement aux conséquences économiques du Covid 19.

Partager

à voir également