Avec Taster, le Français Anton Soulier développe des restaurants virtuels à Londres
EXPAT LIFE

Avec Taster, le Français Anton Soulier développe des restaurants virtuels à Londres

Carla Biancarelli le 12.02.20

Un restaurant sans tables, ni chaises ? C’est désormais possible avec Taster.

Créée en 2017 par le Français Anton Soulier, ancien directeur adjoint de Deliveroo, le concept est simple : La marque propose plusieurs restaurants « virtuels ». Les cuisines Taster sont présentes dans les villes de Londres, Brighton, Paris et Madrid. Le service de livraison est rapide, les emballages sont durables et la qualité est au rendez-vous. Le secret de cette réussite, le fondateur, Anton Soulier, nous en donne l’explication :

« La préoccupation principale d’un restaurant classique, est son service en salle. Et parfois, la livraison passe au second plan. Je trouvais que ce système fonctionnait mal, que l’expérience pouvait vite devenir médiocre. Avec Taster, on a choisi notre camp en ne réalisant que des plats à destination de la livraison. Je voulais aussi sortir des burgers, sushis, pizzas et proposer une cuisine asiatique. Le premier concept de la famille Taster, a été Mission Saigon, lancé il y a 2 ans et demi. Depuis, on a décidé de devenir créateurs de contenu pour les plateformes de livraison. »

Les repas sont préparés dans la même cuisine, chaque restaurant ayant son propre chef et un espace bien défini :

« Comme nous n’avons pas de restaurants physiques, et que nos cuisines sont dédiées aux plateformes Ubereats ou Deliveroo, cela nous permet d’être focus sur la préparation des plats : qu’ils ne manquent rien, qu’ils soient bien chauds, que le temps de livraison soit rapide. Il y a aussi un packaging vraiment adapté, des éléments recyclables, des stickers pour comprendre quelle sauce va avec quel plat. On garantit une qualité et efficacité globale. »

  

Les plats de l’enseigne ne sont pas livrés par des drivers made in Taster mais sont proposés en quelques clics, sur les applications Deliveroo ou UberEats, comme n’importe quel autre restaurant. Un système bien ficelé, qui a su faire le bonheur de ces géants de la livraison à domicile :

« C’est super bénéfique pour eux. Aujourd’hui, ils sont dépendants de restaurants traditionnels, qui parfois ne sont pas adaptés à la livraison. Nous, avec notre temps de livraison rapide, et notre qualité plus élevée, c’est idéal pour eux. Ils nous poussent même à aller dans des zones avec moins d’offres. » 

  

En plus des marques Mission Saigon (vietnamienne), O Ke Kai (bols hawaïens) et Out-Fry (poulet frit coréen), Taster lance 3 nouveaux concepts :

« Ce mois-ci, les marques de food à emporter : Take-Out Thai, Stacksando et A Burger rejoignent l’aventure. Pour ces trois dernières enseignes, on est monté d’un cran en engageant certains des plus grands chefs britanniques. On reste sur le thème de la cuisine asiatique car elle peut être déclinée à l’infini, c’est un vaste terrain de jeux. Toutefois, on reste à l’écoute, on analyse beaucoup la demande de nos consommateurs et les tendances. On n’est pas fermés à d’autres styles de cuisine, selon les envies et besoins. » 

3 nouvelles enseignes à Londres

Take-Out-Thai est le fruit d'une collaboration avec John Chantarasak, ancien chef thaïlandais du restaurant Som Saa. Le menu comprend des nouilles épicées à la viande hachée ou au tofu ou encore un wok de bœuf haché ou de tofu sauté au piment, garnie d'un œuf de poule croustillant.

Stacksando a été créé avec Tim Anderson, propriétaire de Nanban et lauréat de MasterChef. Il a conçu des plats de style japonais, dont une poitrine de poulet enrobée de panko et frites ou un curry Strips de poulet Katsu, des légumes marinés au Yuzu et des frites.

A Burgers puise son inspiration dans la cuisine asiatique, et présente des hamburgers à base de plantes.

Les 3 nouveaux concepts de Taster, Take-Out-Thai, Stacksando et A Burgers, sont officiellement lancés sur Deliveroo et UberEats depuis le 6 février.

À la question, quelles sont vos ambitions futures ? Anton Soulier ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin, et compte bien agrandir la famille Taster :

« On espère s’étendre sur Londres, on aimerait lancer d’autres cuisines vers Kentish Town, dans le sud-est également, puis dans des villes secondaires comme Manchester, Leeds. Pareil pour la France, l’idée est de s’implanter dans des grandes villes comme Lille, Nantes, Bordeaux. »

  

Retrouvez toute l’actualité de Taster sur le site internet et en livraison sur Ubereats et Deliveroo.

Partager

à voir également