Wardrobe stories : Le Vinted de luxe de Sarah Williamson et Elodie Duval
EXPAT LIFE

Wardrobe stories : Le Vinted de luxe de Sarah Williamson et Elodie Duval

Carla Biancarelli le 28.01.20

Elodie Duval et Sarah Williamson, c’est l’histoire de deux amies, deux Françaises, animées d’une passion commune : la mode et le recyclage. En 2019, elles créent Wardrobe stories, des ventes pop-up de vêtements tendances, de seconde main. Basées à Londres, les deux acolytes proposent une nouvelle manière de faire du shopping :

« À Londres, il y a un réel rapport offre/demande. Dès le début de notre aventure, nous avons eu des retours très positifs… et surtout des sacs entiers de vêtements et accessoires. Nous sélectionnons chaque pièce avec beaucoup de soin et de goût, en utilisant des critères de contrôle de qualité spécifiques qui correspondent à l’esprit de Wardrobe Stories. Ce sont exclusivement des produits de moyenne gamme et haut de gamme. Nous essayons de dégoter des petites pépites. »

Désencombrez votre placard tout en gagnant de l'argent

Pour le moment, les clientes entrent en contact avec Sarah et Elodie via les réseaux sociaux. Le système est bien rôdé, comme nous l’explique les fondatrices :

« Nous venons à domicile pour faciliter la vie de nos clientes. Nous récupérons les vêtements et accessoires féminins de haute qualité qu’elles souhaitent nous laisser. Nous les mettons en vente lors de nos pop-ups et elles reçoivent 50% du prix de vente. Idéalement, nous collectons des vêtements de collections récentes. »

Une dimension solidaire

Économie circulaire rime avec démarche solidaire. Les deux femmes mettent un point d’honneur à contribuer à la vie associative londonienne, à travers les vêtements. Elles sont en relation avec l’association, Smart Works, comme nous l’explique Elodie :

« Parfois, certains vêtements ne correspondent pas à l’ADN de notre concept. Nous proposons donc à nos clientes d’en faire don à l’association Smart Works. C’est une charité qui coache et habille des femmes en situation de précarité, pour leur entretien d’embauche. Nous informons donc nos clientes, qu’il est possible de confier à la vente une partie de leurs vêtements, mais également de faire don de certains articles, à l’association. Et nous, on s’occupe de tout. »

La seconde main, une démarche eco-friendly

Depuis quelques années, les vêtements de seconde main bousculent les codes de la consommation. En plus d’être durable et recyclable, il permet aux fashionistas de shopper des pièces et accessoires haut de gamme, à petits prix. Quoi demander de plus ? Un mode de vie qu’Elodie et Sarah ont adopté, et revendiquent fièrement :

« Notre génération est de plus en plus consciente des enjeux environnementaux. En proposant des vêtements d'occasion, nous contribuons à la réduction de la production de textile et de mode, l'une des industries les plus polluantes au monde. Nous participons à une autre économie, circulaire. Pourquoi acheter systématiquement du neuf en boutique alors qu’il est possible de trouver les mêmes pièces, en seconde main et à bas prix ? Il faut une prise de conscience générale et les vêtements/accessoires en font partie. »

Un premier pop-up au Camden Passage

Les 31 janvier et 1 février, les deux amies installent leur premier pop-up au Camden Passage, pour deux jours de shopping endiablé. Sous forme de « boutique éphémère », attendez-vous à découvrir un joli stock de vêtements trendy (Maje, Sandro, Comptoir des Cotonniers etc), de sacs (Louis Vuitton, Prada, Zadig & Voltaire) et de chaussures (Fendi etc). Les articles de seconde main sont à prix doux (généralement 1/3 du prix de base) et la qualité, vérifiée par Elodie et Sarah, est optimale.

Suivez toute l'actualité de Wardrobe Stories sur Instagram & Facebook.

Partager

à voir également