L'artiste contemporain Philip Colbert présente une collaboration exclusive avec Montblanc
TENDANCE

L'artiste contemporain Philip Colbert présente une collaboration exclusive avec Montblanc

Clara Bodnar le 21.10.19

À l'occasion du lancement de la valise #MYPC4810, le fruit de la collaboration entre l'artiste contemporain Philip Colbert et la prestigieuse marque Montblanc, on a rencontré l'artiste et Lynn Serfaty, la directrice générale de la marque.

 

Pouvez-vous nous parler de la collaboration Montblanc x Philip Colbert ?

 

Lynn Serfaty : Le thème de cette collaboration est le voyage, un thème important pour la maison Montblanc depuis ses origines. Nous avons donc invité Philip Colbert à transformer un objet traditionnel du voyage : la valise.

 

Philip, pouvez-vous nous raconter vos débuts en tant qu'artiste ?

 

Philip Colbert : J'ai commencé en créant des objets fonctionnels, tels que des chaises ou des vêtements. Par la suite, mon langage artistique a évolué, et mon personnage alter-égo du homard s'est également développé. C'est à partir de cela que j'ai créé mon univers très iconographique.

 

 

Comment définiriez-vous l'esthétique de votre travail ?

 

Philip Colbert : Mon travail s'inscrit dans la continuité de ce que l'on peut définir comme la « théorie du pop-art », à la manière de Marcel Duchamps, par exemple, bien qu'il ne soit pas considéré comme un pop-artiste. La notion de Ready-made résonne particulièrement dans mon approche.

Mon travail reflète également les mécanismes d’hypersaturation et d'hyperstimulation de notre culture. J'ai toujours été attiré par l'imagerie iconographique et les symboles. Je pense qu'au sein de notre société, tout ce que nous faisons est contextualisé et compris à travers le langage. C'est pourquoi j'aime utiliser des images qui ont du sens et une valeur symbolique immédiate.

 

À quoi est-ce que cette vision fait-elle écho pour la marque Montblanc ?

 

Lynn Serfaty : Ce qui rend cette collaboration intéressante, c'est justement cette filiation avec le concept même du pop-art et le fait de faire une œuvre d'art d'un objet fonctionnel.

Pour Montblanc, qui valorise l'artisanat, cette idée de l'objet produit en série mais qui conserve un signe distinctif est très parlante. C'est ce que fait le pop-art : donner un statut d'œuvre d'art à un objet à priori lambda, à la manière de l'artisanat. Il y a donc un parallèle dans les traditions.

 

 

Partager

à voir également