Londonien ou Londonienne : dites-le sur un T-shirt avec Maison Haylli
TENDANCE

Londonien ou Londonienne : dites-le sur un T-shirt avec Maison Haylli

Nadège Alezine le 23.07.19

Fauve Degrendele a lancé une marque de T-shirt pour ceux qui aiment porter leur ville coup de cœur au plus près de celui-ci. Avec Maison Haylli, la jeune entrepreneuse crée une communauté citadine, voyageuse et ouverte. Rencontre.

Comment est née la maison Haylli ?

Tout est parti de mon histoire personnelle…Je suis lyonnaise et je suis partie vivre à Milan, il y a 5 ou 6 ans et j’ai eu un énorme coup de cœur pour celle ville et puis pour Londres. Milan, c’est ma ville de cœur. J’ai aussi vécu en Irlande… Tous ces voyages m’ont fait vite comprendre l’importance des villes dans notre cœur.

Alors, Je me suis demandée : « Quelle ville nous touche et pourquoi ? » C’est ce qui m’importait. Il me fallait une idée avec une notion d’appartenance et de mode.

Maison Haylli : pourquoi ce nom?

Je cherchais un nom et je trouvais que ça sonnait bien. Je m’appelle Fauve, alors les noms originaux, ça me connaît ! (rire)

« Maison » ramène au concept même de la ville, la ville de cœur dont je parlais précédemment.  Et je reste très attachée à la France dont le mot  « Maison » en est le synonyme pour moi.

Vous explorez le concept du "chez soi". Et vous, vous sentez chez vous dans quel endroit ?

C’est assez étrange ça a été Milan puis Londres qui a pas mal déteint sur moi, en fait. Je suis attachée à l’univers italien et à ses traditions, mais je vais une fois par mois à Londres, je ne peux pas me passer d’elle.

Était-ce important pour vous que vos produits soient made in France ? Et Pourquoi ?

Oui, c’est très important. C’est un clin d’œil à mon pays et c’est aussi un gage de qualité. En janvier, je lance une collection : une sorte de shopping list. La collection pour les Londoniens va respecter l’univers de Londres, pareil pour Paris et Milan. Mais ce sera une collection limitée car c’est la qualité qui prime pour moi.

Pouvez-vous me parler de Charlotte et Nicolas Smith, que l’on voit sur votre blog sur Londres ?

Je marche à l’authenticité. Tous les modèles que l’on voit sur mes publications sont de vraies personnes : pas des influenceurs, ni des mannequins. Je les ai trouvés en me baladant dans la rue, j’ai trouvé des gens dont le look me plaisait. Ce sont des personnes qui vivent à Londres à qui j’ai posé cette question : « c’est quoi ton rapport à ta ville ? Tu te sens Londonien ? Si oui, pourquoi ? »

Quelles sont les choses qui vous ont fait sentir Londonienne ou pas ?

J’ai mes petites habitudes à Londres du côté de Queen’s Way. Je ne vais pas chercher ailleurs…Même si Tate Modern ça vaut bien une ballade. Je viens une fois par mois car j’ai besoin de cette ville.

Au début, je ne me suis pas vraiment sentie Londonienne à cause de Milan. Mais ce qui est bien à Londres, c’est qu’il y a des Français, des Italiens, Espagnols : on ne sent pas étranger à Londres. Jamais je ne m’y suis sentie vraiment chez moi mais j’ai trouvé des valeurs et des coutumes à Londres qui me correspondent…

Sur Instagram @Maisonhaylli

 

Partager

à voir également