Graine de star, Stéphanie Childress chef d’orchestre de demain
EXPAT LIFE

Graine de star, Stéphanie Childress chef d’orchestre de demain

Nadège Alezine le 28.06.19

À 20 ans à peine, Stéphanie Childress est déjà presque chef d’orchestre. Profession où les jeunes femmes se font rares, c’est bien armée d’une éducation reçue sur les bancs du lycée Charles de Gaulle et de l’université de Cambridge que Stéphanie s’engage dans cette voie rêvée.

Stéphanie Childress a seulement 19 ans quand elle décide de surprendre le monde de la musique classique en créant son propre orchestre, Orchestra Rhea qu’elle dirige à la fois sur scène et en coulisses.

C’est un orchestre uniquement composé de jeunes musiciens, comme moi, qui viennent de finir leurs études de musique et ont besoin d’un tremplin pour se lancer professionnellement.” explique Stéphanie.

Par la même occasion, cet orchestre lui permet de s’entraîner à la direction ce qui ne lui laisse plus beaucoup de temps pour faire du violon. Car oui, Stéphanie est aussi une virtuose de l’instrument à corde et exerce son art sur un violon italien de Francesco Gobetti de 1710.

J’ai assisté à un concert de Nigel Kennedy avec mes parents quand j’étais enfant et son interprétation des Quatre Saisons de Vivaldi a changé ma vie !” se souvient la jeune femme.

Elle qui, à 16 ans, s’est retrouvée à Cambridge pour étudier la musique, a été vite repérée par une agence de talents, Harrison Parrot, qui la représente à présent.

J’ai été connue surtout comme violoniste mais à présent j’ai envie de devenir chef d’orchestre !”

Discipline et virtuosité

Son goût de la discipline et son éthique de travail lui viennent de ses parents, nous dit-elle et surtout de sa mère dont elle tient aussi ses origines franco vietnamiennes. “Ma mère s’occupe beaucoup de ma carrière mais ce n’est pas une tiger mum ! (rire) J’ai beaucoup de chance d’avoir le soutien de mes parents.”

En 2018, elle s’engage auprès du premier programme de masterclasses intitulé “Women Conducting Opera” au National Opera Studio, sous l’égide de la prestigieuse Royal Philharmonic Society.

À la baguette

Sur scène, Stéphanie Childress impressionne par sa prestance, mélange subtil de force et de fragilité. Ses longues mains battent la mesure et dirigent ses congénères, à peine plus âgés qu’elle.

Habillée de noir et d’une veste de smoking blanc, Stéphanie a aussi un style vestimentaire qui lui est propre. Élégante et moderne, on est loin des clichés du chef d’orchestre poussiéreux…

J’aime bien porter des tenues de scène qui changent un peu de ce qu’on peut voir dans les concerts classiques.” avoue la jeune femme, qui porte les cheveux courts, ce qui lui donne un look androgyne, qui sied à merveille à ses ambitions futures.

Tout pour la musique

Même si Stéphanie se sent très à son aise dans un répertoire classique, – elle a quand même dirigé la 9e symphonie de Beethoven au St John’s College Chapel –, elle cultive aussi un goût prononcé pour la musique pop.

J’écoute aussi bien du Ravel que du Queen, Rihanna, Florence+The Machine, Tina Turner. J’adore David Bowie et Freddie Mercury ! Ils m’inspirent beaucoup pour mes tenues de scène : je ne porte pas de robe sur scène, ce n’est pas vraiment moi. Je me sens plus à l’aise en costume.”

Déjà aguerrie aux concerts

Que ce soit au Royal Festival Hall, au festival musical des jeunes virtuoses dans le sud de la France ou encore au sein de la Jesus College Chapel de Cambridge, Stéphanie se produit depuis son plus jeune âge sur scène comme soliste au violon. À 20 ans à peine, la liste des lieux où elle s’est produite est digne d’un inventaire à la Prévert.

Après avoir subjugué le public de ses talents au mois de mai à l’église St Giles Cripplegate, Stéphanie se produira au mois d’août au Royal Albert Hall, pour les Proms, la grande messe annuelle des musiciens classiques, diffusée sur la BBC.

C’est dans son costume de premier violon que Stéphanie va interpréter la symphonie pastorale de Beethoven, Rautavaara et sa Cantus arcticus et Vaughan Williams et son The Lark Ascending.

Stéphanie Childress au Prom 49 : The Lost Words Prom, le 25/08 à 17h30 au Royal Albert Hall, Kensington Gore, South Kensington, SW7 2AP Métro : South Kensington.

Infos sur stephaniechildress.com

Partager

à voir également