Escapade estivale à Bristol
TENDANCE

Escapade estivale à Bristol

Nadège Alezine le 28.06.19

De son héritage portuaire, Bristol a gardé une façade tournée vers l’ailleurs. D’ailleurs les deux sites touristiques iconiques de la ville restent une invitation au voyage et à l’innovation, placés sous la houlette d’Isambard Kingdom Brunel, le grand innovateur du XIXe siècle. Que ce soit le Clifton Suspension bridge, qui relie Clifton au North Somerset en enjambant les gorges de l’Avon ou le SS Great Britain, le navire qui changea l’histoire de la navigation à jamais, Bristol regorge d’activités culturelles à faire en famille.

Ville universitaire

Avec deux prestigieuses universités, University of Bristol et University of West England, la ville abrite une large communauté étudiante que l’on peut croiser sur Park street, une des rues les plus pentues de la ville.

Balade au fil de l’eau

Bristol c’est aussi son port devenu attraction touristique et culturelle. On y trouve The Watershed, pour le cinéma d’auteur mais aussi The Arnolfini, pour l’art contemporain et des containers restaurants pour la street food 100 % organic. Des croisières permettent aussi de visiter la ville depuis l’eau à bord des embarcations du Bristol Packet.

Festival en plein air

Le festival Downs Bristol accueille tous les ans la crème de la crème des artistes sur ses plaines verdoyantes. Les 31 août et 1er septembre prochains, Lauryn Hill, Grace Jones et Idles (un groupe originaire de Bristol) mais aussi Neneh Cherry en sont les têtes d’affiche. De quoi vibrer au rythme du Bristol Beat, le battement de cœur des amoureux de la belle insoumise.

Musée à ciel ouvert

Mais Bristol, c’est aussi une ville d’artistes. On se souvient de la scène musicale qui fleurit dans les années 90 sur les rythmes trip hop de Massive Attack et Portishead, les groupes phares qui ont mis Bristol sur la carte. De cette verve artistique, il reste les vestiges des clubs où le drum&bass a fait retentir ses premières beats, comme au Blue Mountain Club ou à bord du Thekla mais c’est sans parler de sa scène street art sans pareille.

Crédit photos: Nadège Alezine

Stokes Croft est le quartier de la ville où les murs parlent d’eux-mêmes. The People’s Republic of Stokes Croft œuvre depuis 2006 à peindre les murs de ce quartier longtemps malfamé, pourtant à deux pas du centre-ville historique. Ce projet à la fois communautaire et tourné vers le progrès social (économie partagée, écologie, activisme anti-consumeriste…) a permis à des street artistes du cru, dont un certain Banksy, de peindre les murs de graffitis et œuvres murales, en toute légalité.

Downs Bristol du 31/08 au 01/09. Prix : £55.

Infos sur visitbristol.co.uk

En train : Bristol Temple Meads depuis la gare de Paddington ou En car avec National Express depuis Victoria Coach station à Bristol.

Partager

à voir également