Jennifer Chamandi, toute une vie en talons aiguilles
TENDANCE

Jennifer Chamandi, toute une vie en talons aiguilles

Lina Homci le 28.06.19

Cette jeune créatrice d’origine libanaise a lancé une nouvelle marque de stilettos et se hisse petit à petit parmi les grands noms de la mode londonienne. Rencontre

Jennifer Chamandi crée une marque à son image : élégante, moderne et authentique. Si aujourd’hui le monde de la chaussure n’a (presque) plus de secret pour elle, il y a quelques années cette jeune entrepreneuse ne pouvait s’imaginer prétendre au titre de créatrice.

Business woman

Arrivée à Londres il y a quinze ans pour intégrer la London School of Economics (LSE), elle fait une brillante carrière en tant que banquière conseil. De 2007 à 2014, Jennifer excelle dans un métier qui demande de la passion, une certaine rigueur et un penchant pour les casse-têtes ; des atouts qu’elle perfectionne encore aujourd’hui : “lors de mon premier meeting, mon fabricant m’a dit “la chaussure ; c’est 10 % de glamour et 90 % de problèmes” et aujourd’hui je comprends ce qu’il voulait dire ! (rires)”. Après sept années dans la vente de produits structurés, elle développe un flair pour les bonnes opportunités mais hors de question de se lancer à la poursuite d’un rêve sans appuis solides : “je me suis dit très méthodiquement : si je veux avoir ma marque et mon business, il faut le sens des affaires et savoir utiliser ses connaissances pour bien prototyper.” En suivant des cours (de design) au London’s Cordwainers College et Central Saint Martins, elle fait ses premières armes et se familiarise avec le monde de la chaussure. La semaine à la banque et le week-end à l’école, elle gère les deux univers, mais plus pour très longtemps… : “J’adorais ce que je faisais mais si je ne m’étais pas lancée dans la chaussure, j’aurais eu des regrets toute ma vie !”

Un rêve devenu réalité

Après sa démission en 2014, Jennifer laisse tomber les chiffres pour flirter avec le monde de la mode. Habituée au rythme effréné de la finance, ce bourreau du travail ne décroche pas, et décide de prendre des cours intensifs d’italien : “il fallait apprendre la langue, c’est ce qui met sur le marché.” nous précise-t-elle. Après quelques recherches, elle trouve un atelier familial de fabrication de chaussures à Milan : “ce qui m’a plu c’est le travail manuel, précis et expert de mon fabricant. Le côté artisanal crée parfois de petites gerçures dans le cuir qui prennent part à la beauté de la chaussure”. Jennifer, qui rêvait un jour de voir ses croquis prendre vie, concrétise son projet qu’elle conceptualise et prototype avec finesse : “j’ai été prise au sérieux parce qu’il ne s’agissait pas d’une crise à mi-parcours ni d’une simple vision, j’avais des projets et un concept concret à mettre sur la table”. Son idée plaît, les grandes rencontres suivent et la voilà enfin embarquée dans la réalisation de son ébauche.

La signature Jennifer Chamandi, c’est quoi ?

À l’instar de grands créateurs de mode, Jennifer revisite l’escarpin et crée sa propre griffe avec sa signature “Eye of the needle” (le chas de l’aiguille) : l’attache, plutôt qu’entourer la cheville, passe à travers le talon et tombe sur le pied. Le concept flatte la forme du pied et donne un air élégant et élancé. Sa collection donne dans les tons simples, épurés ; des couleurs qui se portent facilement, qu’elle aime aussi casser avec des motifs et des matières travaillées et osées.

Les talons, meilleurs amis de la femme

Symbole de féminité, le talon aiguille est la pierre angulaire de la sensualité et de l’émancipation. Plus qu’une paire de chaussures, Jennifer Chamandi arbore durant toute sa carrière ces souliers qui flattent la silhouette et l’affirme : “j’ai étudié et travaillé en talons”. Petite touche personnelle ; les chaussures portent les noms des hommes qui l’ont marquée dans sa vie. En pleine finalisation de la saison 2020, Jennifer réserve beaucoup de surprises et projette de “développer son e-commerce et son expansion aux États-Unis”.

Son site : jenniferchamandi.com.

@jenniferchamandi

Partager

à voir également