S’installer à Londres, le guide pour réussir son expatriation malgré le Brexit
BREXIT

S’installer à Londres, le guide pour réussir son expatriation malgré le Brexit

Nadège Alezine le 18.06.19

C’est entre deux reportages pour CNews qu’on a réussi à prendre un café avec Aude Soufi, auteure de la nouvelle version de S’installer à Londres, paru aux éditions Héliopoles.

Journaliste télé et radio, Aude vit à Queen Park avec son compagnon, leurs deux enfants et leur chien. Depuis deux ans, elle court après l’actualité politique et culturelle et essaye de faire sens d’un pays en pleins tumultes du Brexit. Un sujet qu’elle n’a pas pu éviter lors de l’actualisation de ce guide du bon petit expat :

« Londres bouge beaucoup. Il y a des endroits qui ferment, d’autres qui ouvrent…Des quartiers up and coming et d’autres moins. Mais j’ai dû ajouter une graine de Brexit dans cette nouvelle édition du guide parce que cela joue tout de même sur l’attractivité de la ville, auprès de la communauté française. » explique Aude, qui avoue avoir dû ajouter un bémol sur l’image d’Epinal de Londres comme « ville ouverte ».

« Le guide revient sur un Londres qui est dans l’incertitude et qui n’est plus sur ses certitudes d’avant le Brexit : « On est ouvert, on est cosmopolite. ». J’ai l’impression qu’il y a tout de même quelque chose qui a changé depuis le référendum de 2016. » ajoute la journaliste qui suit de près les turpitudes de la vie politique du pays.

Londres, ville chère

Mais s’installer à Londres, ce n’est pas que le Brexit. Il y a toujours une variante qui ne change pas elle, c’est le coût de la vie dans la capitale, qui reste un des plus élevé au monde :

« À Londres, tout est très cher. J’ai voulu quand même ajouter des bons plans pour vivre à Londres sans se ruiner. Comment s’en sortir à Londres quand on est étudiant ou comment vivre en colocation. Mais il y a aussi des conseils pour les personnes plus aisées. C’est un guide fait pour tout le monde. » termine Aude, avant de repartir pour d’autres aventures.

S’installer à Londres. Prix : 19.80 euros. En vente sur plateformes de vente en ligne.

 

 

Partager

à voir également