Campus France tente d’attitrer plus d'étudiants étrangers en France
KIDS

Campus France tente d’attitrer plus d'étudiants étrangers en France

Marion ORCZYK le 10.05.19

Campus France, organisme public créé en 2010 et placé sous la tutelle conjointe du ministre des Affaires étrangères et du ministre chargé de l’Enseignement supérieur, est en charge de la promotion de l’enseignement supérieur en France. Il encourage ainsi les étudiants et les chercheurs étrangers à mettre en place leur mobilité vers le pays de Molière. Les différents bureaux fournissent informations sur les programmes, accompagnement sur leurs objectifs mais également tous les détails nécessaires à leur arrivée et installation. Ils s’assurent également de leur accueil en épaulant les établissements sur place. Aujourd’hui le monde compte 212 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur, dont 5,5 millions sont mobiles à l’international. La France est le 4ème pays d’accueil pour les étudiants étrangers et le premier pays d’accueil non-anglophone.

Une coopération stratégique mondiale

Les bureaux de Campus France, spécialisés dans l’enseignement supérieur et le système de formation français, connaissent également le public des étudiants des pays où ils sont implantés. Ils peuvent ainsi soutenir et participer à la coopération universitaire entre la France et l’étranger. Campus France est d’abord basé à Paris mais bénéficie de 5 délégations régionales à Lyon, Marseille, Montpellier, Strasbourg et Toulouse. Ce sont également 250 bureaux hors métropole basés dans plus de 125 pays au sein du réseau diplomatique français.

Le nouveau bureau de Londres inauguré

Basé à l’Ambassade de France à Cromwell Place (South Kensington), les équipes de Campus France, sous la direction de Mathilde Lerebours, sont prêtes à accueillir les projets de mobilité internationale en accompagnant pas à pas les demandeurs. L’inauguration, qui a lieu le 10 mars dernier, est une nouvelle opportunité de réaffirmer l’importance des relations entre la France et le Royaume-Uni en matière d’enseignement supérieur.

Beaucoup se sont déplacés et la salle était comble pour entendre les discours de Jean Pierre Jouyet, Ambassadeur de France au Royaume-Uni, Béatrice Khaiat, Directrice de Campus France, Vivienne Stern, Directrice des universités du Royaume-Uni (UKK), Patrick Lévy, Président du Comité européen des Présidents d’universités ainsi que d’anciens étudiants britanniques ayant étudié en France. Vivienne Stern explique qu’il « est de (leur) devoir d’éducateurs d’offrir aux étudiants la possibilité d’étudier selon un autre point de vue afin de comprendre une autre façon de façon de penser et ainsi enrichir la sienne. Nous devons travailler avec l’objectif de l’internationalisation de nos forces ».

Go international, Stand Out

L’association des Universités britanniques (UUK) a lancé en 2018 sa campagne incitant à la mobilité et visant à doubler le nombre d’étudiants britanniques à l’étranger. Campus France se positionne donc en apportant toute l’aide nécessaire et devient ainsi le premier partenaire international à cette campagne britannique. La France, de son côté, a également lancé sa nouvelle stratégie visant à accueillir 500 000 étudiants sur son sol d’ici 2027. Simplification des procédures d’obtention de visa, augmentation des programmes enseignés en langue anglaise et un large panel de bourses scolaires. Parallèlement, Make our planet great again à l’initiative du Président Emmanuel Macron suite au départ des Etats Unis des accords de Paris sur le climat, se place dans la même lignée. Un large appel a été lancé aux chercheurs, étudiants, entrepreneurs, associations et autres organisations pour se mobiliser et se joindre à la lutte contre le réchauffement climatique.

Quatre chercheurs britanniques ont d’ores et déjà été sélectionnés et conduisent désormais leurs recherches sur le sol français.

Place à l’amélioration

Néanmoins, dans ce contexte global, force est de constater que les flux des étudiants entre la France et le Royaume-Uni sont déséquilibrés. La mobilité des étudiants britanniques est plutôt faible. La France accueille environ 4 000 étudiants british tous les ans là où le Royaume-Uni accueille 12 000 français. L’excellence et l’attractivité des universités britanniques ne sont plus à démontrer et le Royaume-Uni se place ainsi 2ème sur le podium des pays d’accueil des étudiants étrangers. La grande majorité d’entre eux vient de Chine (106 547 en 2016) et les étudiants français sont à jeu égal avec les allemands et les italiens (environ 12 000). Campus France et le British Council travaillent conjointement depuis plusieurs années et sont partenaires dans de nombreux programmes et événements à destination des étudiants du monde.

 

« La France a toujours été attractive en matière d’enseignement supérieur et je suis convaincu que l’avenir continuera de prouver que c’est une destination de choix pour les étudiants à l’international » explique Jean Pierre Jouyet, Ambassadeur de France au Royaume-Uni. « Dans ce contexte d’interdépendance grandissante, la mobilité est devenue primordiale pour les étudiants ». Les équipes de Campus France à Londres ont donc un beau challenge qui les attend. Leur rôle étant également nécessaire à l’heure où les incertitudes liées au Brexit sont au centre de beaucoup de réflexions.

 

Campus France UK Office

6, Cromwell Place

London SW7 2JN

+44 (0) 20 7073 1395

londres@campusfrance.org

 

Partager

à voir également