Morgane Traffort, de bloggeuse à cheffe pâtissière
TENDANCE

Morgane Traffort, de bloggeuse à cheffe pâtissière

Lina Homci le 07.05.19

« Cake ta life » 

Morgane Traffort est passionnée de pâtisserie depuis toujours. En 2013, elle se lance dans la réalisation de recettes trouvées sur internet qu’elle partage avec ses amis et ses proches. Motivée par l’intérêt que son entourage porte à ses recettes, elle crée une page Facebook. Très vite, la page « Cake ta life » explose. Morgane assiste à un succès inattendu avec quelque 30 000 personnes qui suivent de près ses réalisations. Pas question de s’arrêter là, elle voit à travers cette première réussite une carrière dans la pâtisserie. Diplôme de marketing en poche, elle fait le choix de se reconvertir à l’âge de 23 ans dans le domaine de la pâtisserie.

Une carrière qui flambe 

De fil en aiguille, Morgane se crée un réseau de statures internationales. Entre partenariats et sponsors avec des marques mondiales et des pionniers dans le domaine, son champ d’opportunité continue d’accroître. Elle se spécialise dans la pâtisserie fine ; 

« J’ai compris que je souhaitais réaliser de la pâtisserie, oui, mais fine, haut de gamme, celle qui doit être au millimètre près. »

Sans plus attendre, elle monte son entreprise et devient formatrice-consultante en pâtisserie française. Ses cours de formation sont un énième coup de maître pour Morgane ; « ces formations ont du succès dans le sud de la France - à Avignon, ma ville d’origine - puis très vite des demandes dans toute la France m'obligent à travailler quasiment tout le temps sur Paris. » 

La pâtisserie « Traffort »

Souvent contacté par des pâtisseries pour créer leurs cartes, son statut passe de bloggueuse à cheffe pâtissière. Morgane est perfectionniste et aime les défis. Elle est contactée par une pâtisserie juive qui souhaite réaliser une carte 100 % sans lait pour le jour de Chabat ; « quel challenge quand on travaille exclusivement au lait de vache… ». Après, plusieurs tentatives, et quelques « ratages » elle finit par trouver l’équilibre parfait « Le but, c’est de sublimer les entremets et faire consommer la pâtisserie française à tous les profils différents tout en gardant la beauté et la finesse à la Française ». La marque porte son nom de jeune fille ; Traffort « en hommage à mon père qui m’a tout appris et dont je suis très proche ». Nouveau cap, Morgane entre dans la cours des grands. Elle fait sa place et s’impose dans un business à majorité masculine. « Il a beaucoup d’hommes dans ce milieu, même si ça commence à changer. C’est un gros challenge en tant que femme et mère. Je suis devenue une maman chef d’entreprise alors enceinte de mon deuxième enfant. Certains m’ont dit que je n’y arriverai pas avec trois enfants en bas âge. »

« La suite pour moi, c’est Londres » affirme-t-elle.

Classiques anglais revisités

Ce sont ses proches qui l’aiguillent vers la Ville-Monde. Après avoir étudié le marché anglais, elle envisage une carrière dans la capitale britannique. « L’objectif est d'ouvrir mon entreprise de formation en pâtisserie française. Sur ce marché, on trouve des entrées de gamme, mais pas d’entremets. » Ces masterclass sont ouvertes à tous, débutants ou experts, pour des cours collectifs ou privés en accompagnement de projet. Des chefs internationaux, accompagnés de traducteurs, dispensent des cours dans des locaux loués pour l’occasion. « Nous souhaitons revisiter des classiques anglais, version française. Tout le monde est friand, bien sûr, de la pâtisserie française, mais nous pensons aux gens attachés aux pâtisseries anglaises. On veut fusionner les deux univers. On s’attaque à des pâtisseries mythiques, pour les rendre plus ‘healthy’. » Une pâtisserie sans culpabilité, c’est la signature Traffort

Notre entretien arrive à terme et Morgane nous laisse un dernier message d’espoir, qui s’adresse à tous les aspirants pâtissiers : « Il faut croire en soi, ne rien lâcher. Ce n’est pas toujours facile, mais il ne faut jamais perdre de vue son objectif et tout faire pour l’atteindre. »

Le 8 et 9 juin 2019, de 10h à 17h. Réservations ici

Partager

à voir également