Rencontre avec Denis Bittmann, le nouveau chef d’établissement du CFBL
EXPAT LIFE

Rencontre avec Denis Bittmann, le nouveau chef d’établissement du CFBL

Lina Homci le 29.04.19

Le CFBL (Collège Français Bilingue de Londres) accueille un nouveau chef d’établissement. Denis Bittmann prendra ses fonctions dès la rentrée prochaine, en septembre 2019. En courte visite à Londres, nous nous sommes entretenues avec lui pour une première rencontre.

Une riche expérience 

Il commence sa carrière dans l’éducation nationale comme instituteur. Mais son parcours ne s’arrête pas là. Il devient directeur d’école puis conseiller pédagogique et chef d’établissement du secondaire. Sur les 30 dernières années, il passe la moitié de sa carrière à l’étranger ; d’abord 6 ans à Montréal et 6 ans au Viêtnam. De retour en France, il ouvre une école européenne à Strasbourg. Mais l’aventure à l’étranger reprend puisqu’il intègre l’école franco-marocaine et internationale de Marrakech et devient ensuite proviseur du lycée français de Jérusalem, un poste qu’il occupe jusqu’à la fin de cette année scolaire. Travailler au CFBL, le collège cosmopolite aux 35 nationalités, semble être la suite logique pour Denis Bittmann.

Bilinguisme et nouvelle expertise 

Originaire d’Alsace, il baigne depuis toujours dans le bilinguisme : « j’ai appris le français à l’école à 3 ans donc le bilinguisme, pour les gens comme moi, c’est en nous ». Grâce au bagage solide de son travail au sein d’établissements aux systèmes de sections internationales et d’enseignements européens, il compte apporter son expertise et un regard nouveau sur l’enseignement des langues. «J’ai eu l’occasion d’expérimenter des dispositifs linguistiques, très différents, j’interrogerai celui qui existe ici au regard de mon expérience et voir ce qu’on pourrait améliorer. » 

Le Challenge du Brexit 

Face à l’incertitude qui règne autour de la question du Brexit, le CFBL fait face à des difficultés que le chef d’établissement parvient déjà à identifier ; « on parle aujourd’hui - dans le contexte actuel des écoles françaises de Londres - d’un système de moins de places que de demandes potentielles à un système qui a plus de places que de demandes »

« La donnée nouvelle sur les effectifs et en partie liée à l’incertitude politique. Ça fait partie du challenge. Je sais en arrivant ici qu’il va falloir gérer le post-Brexit » ajoute-t-il. 

Comment remédier à ce problème ? « C’est une des missions qui m’a été confiée par le board ». Denis Bittmann préconise d’interroger le système de recrutement, la façon de communiquer et d’accueillir des enfants. Face à ce challenge, une nouvelle personne en poste peut selon lui apporter une aide à la réflexion : « avec mon expérience acquise au travers des différents établissements, on peut réfléchir ensemble à une nouvelle manière d’aborder la question ». 

Une pédagogie sous un même étendard 

Apporter un regard nouveau, c’est la clé d’une pédagogie saine, mais pas que. « Avant d’apporter du nouveau, il faut faire perdurer ce qui existe et ce n’est pas une mince affaire » ajoute-t-il. 

Avec le CFBL qui a otenu la mention Outstanding, c’est avec beaucoup d’humilité que Denis Bittmann prendra le relais de François Xavier Gabet, l’actuel chef d’établissement et fondateur du CFBL. « Il a porté cet établissement pendant 9 ans et l’a amené là où il est. Il y a une responsabilité à faire le maximum pour que l’excellence qui existe et l’excellence qui est le résultat du travail des uns et des autres soient poursuivis. » La passation se fait en toute confiance : « Nous avons une culture professionnelle commune. »

L’entrevue se termine sur ces quelques mots optimistes que Denis Bittmann nous confie :

« Je suis ravi d’arriver ici, enthousiaste à l’idée de piloter l’établissement et travailler avec l’équipe en place pour poursuivre l’excellence. Des enfants heureux, des enfants qui réussissent : c’est tout ce qui m’intéresse. C’est ce que j’ai toujours dit et c’est la philosophie générale de l’établissement

Crédit photo : © Patrice Negros 

Partager

à voir également