Concours d'éloquence à King's College : retour sur la finale
EXPAT LIFE

Concours d'éloquence à King's College : retour sur la finale

Clémence Calderon le 20.03.19

La prestigieuse Fédération Francophone de Débat (FFD) a organisé pour la première fois un grand concours d’éloquence entre les étudiants membres des clubs de débat de LES, UCL, King’s College et Dauphine Londres. Parmi ces clubs, celui de « King’s Insolent », présidé par Valentine Botteri et Paul Bernard-Bacot, vice-président de l’association. Ce concours d’éloquence est l’occasion de promouvoir la francophonie et également d’améliorer les qualités oratoires des participants. C’est avec dynamisme que Valentine et Paul sont les maîtres de cérémonie de cette première édition.   

Face à un jury d’exception, composé d’un avocat, du président de la FFD UK, d’un enseignant-chercheur en Histoire des idées, d’une actrice et professeur de théâtre, d’un docteur en poésie française et histoire intellectuelle d’après-guerre ainsi que de l’attachée de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade, six étudiants vont s’affronter tour à tour, pour remporter la victoire.

Sélectionnés au préalable, les participants à la finale ont pour mission de préparer en amont un texte dans la langue de Molière sur le sujet suivant : l’éloge ou le blâme d’une personne réelle ou fictive. Un sujet qui ouvre les possibilités puisque les étudiants ont en effet fait des choix variés : Nicolas Sarkozy, René Coty ou encore le personnage historique de Mata Hari, Mais certains ont fait des choix plus personnels puisqu’un l’un a choisi de parler de sa grand-mère et un second sur son ancien professeur de philosophie.

Autant de sujets variés que de prises de parole nuancées dont certaines furent calmes et découpées, d’autres drôles et surprenantes voire agitées. Quoi qu’il en soit, les étudiants nous ont offert une heure d’éloquence de haut niveau, mettant en lumière leur plus belle plume et leur talent d’orateur.

C’est Alexandre, qui a conquis le jury pour son éloquence et son discours sur sa grand-mère. Le jury a souligné le côté touchant et émouvant qu’Alexandre a su faire partager à travers ses mots. Une émotion qu’il a aussi gérée et maîtrisée grâce à un contrôle absolu. L’ensemble du jury s’est vu impressionné du niveau et surtout de la quantité de travail qui a été mise en œuvre par les étudiants pour préparer ce concours.

D’autres évènements seront à venir puisque la Fédération Française de Débat a su s’implanter au Royaume-Uni, aussi bien dans les universités que dans les lycées. Quant au club « King’s Insolent », les membres se préparent actuellement à la Coupe de France de Débat organisée par la FFD. Et cette année, King’s Insolent compte bien remporter la victoire !

 

Partager

à voir également