Christophe Castaner de passage à Londres pour signer un accord avec Sajid David
LONDON LIFE

Christophe Castaner de passage à Londres pour signer un accord avec Sajid David

Nadège Alezine le 25.01.19

Christophe Castaner est venu signer un plan d’action contre l’immigration sur de petites embarcations traversant la Manche avec son homologue britannique, Sajid Javid. En déplacement à Londres, ce 24 janvier, le Ministre de l’intérieur est venu renforcer la coopération entre la France et le Royaume Uni en matière d’immigration et de sécurité. 

Les deux ministres ont passé une partie de la journée ensemble, tout en ratifiant ce nouvel accord qui fait suite aux accords de Sandhurst signés il y a un an par le président Emmanuel Macron et la Première Ministre, Theresa May.

Plus de moyens

En réaction à ce que le gouvernement britannique avait appelé une « migrants crisis » en décembre dernier, quand une poignée de migrants iraniens avaient atteint les rives anglaises à bord de petites embarcations, la France et le Royaume Uni ont décidé d’accentuer leur plan d’action qui accroît la surveillance des ports du nord de la France, avec des fonds britanniques, à hauteur de 7 millions d’euros. 

D’ailleurs, Christophe Castaner se rend à Calais le 25 janvier pour y inaugurer avec Caroline Nokes, secrétaire d’État britannique en charge de l’immigration, le centre conjoint d’information et de commandement franco-britannique de Coquelles. 

Ne pas donner de faux espoirs

« Au sujet des migrants, nos intérêts sont conjoints, nos intérêts ne sont pas divergents. Ceux qui pensent qu’il suffirait d’ouvrir la frontière française pour régler le problème avec le Royaume Uni avec Brexit ou sans Brexit, se trompent. » a expliqué le ministre de l’intérieur, lors d’une conférence de presse donnée à la résidence de France à Londres.

Une météo plus clémente et l’approche imminente du Brexit pourraient être à l’origine d’une accélération du nombre de traversées dans ces bateaux de fortune, des côtes françaises aux côtes britanniques, par les migrants. 

Pour décourager ces traversées dangereuses, les deux pays souhaitent faire passer un message clair : «Il n’y a pas aujourd’hui de solution qui permette de penser qu’il y ait un eldorado au Royaume Uni, car ce n’est pas le cas. On aurait tort au fond donner raison à l’espérance. Il n’y a pas d’espérance. » explique Castaner. 

La France s’engage aussi à récupérer les migrants qui auraient pu réussir ces traversées de la Manche et à les reconduire à la frontière de l’Europe. 

En outre, la France et le Royaume Uni ont aussi échangé sur les questions de sécurité et de terrorisme. Le Ministre de l’intérieur s’est félicité de la bonne entente des services de sécurité des deux côtés de la Manche et de leur collaboration fructueuse. 

« Au sujet du contre-terrorisme, même en cas de Brexit, cela nous importe peu. La sécurité des ressortissants français et britanniques passe avant tout. » A conclu Christophe Castaner, qui a pris ses fonctions de Ministre de l’intérieur en octobre dernier. 

 

Partager

à voir également