Avoir 20 ans à Londres avec Alizée et Martin
EXPAT LIFE

Avoir 20 ans à Londres avec Alizée et Martin

Mathilde Riboulleau le 08.10.18

Nous avons rencontré Martin et Alizée non loin du British Museum et de UCL (University College London) où étudie Martin depuis une semaine environ. Martin est originaire du XIeme arrondissement de Paris, et Alizée de la province parisienne. Tous deux ont toujours été très studieux et ont suivi un parcours scolaire remarquable. 

Sortir du parcours scolaire classique

Une chose est sûre, Martin et Alizée sont des étudiants exemplaires. Martin a fait son lycée à Louis Legrand à Paris. Alizée, elle, était au lycée en province. Les deux sont allés ensuite au Lycée Fénelon à Paris en prépa littéraire durant 2 ans. Ils se sont d’ailleurs rencontrés là-bas : « nous étions camarades de classe, ensuite amis et maintenant cela fait un an et demi que nous sommes ensemble ». Ils ont choisi par la suite de faire main dans la main une spécialisation histoire-géographie, mais à Londres.

Pour cette dernière année de licence, Martin a choisi d’intégrer UCL avec Erasmus : « c’est en quelque sorte la Sorbonne de Londres » explique-t-il. Il avait postulé pour plusieurs destinations et a été accepté ici, car c’est la ville qui disposait le plus de places. Alizée, elle, a fait le choix de partir aussi mais de suivre son année via des cours par correspondance. Pour eux, il y avait une nécessité d’aller à l’étranger : « on a fait beaucoup de grandes écoles, on a passé le concours pour l’ENS (Ecole Normale Supérieure), on en avait marre d’être trop académiques, donc on s’est dit, on part! »

Trouver un logement en couple 

À Paris, Martin et Alizée avaient déjà vécu dans un appartement dans le XIeme arrondissement. C’est la deuxième fois qu’ils emménagent ensemble. Le contraste du niveau de vie est total pour eux. L’aventure à commencé en début août. Alizée et Martin sont venus avec leur sac à dos. Ils ont fait le tour des auberges de jeunesse pour trouver un logement rapidement : « au bout de 5 jours, on avait trouvé notre appartement, au bout de 6 jours on a eu la réponse et au bout de 7 on avait signé » explique Alizée. 

À Paris, le couple avait un 30 mètres carrés pour deux en plein centre. Ils sont maintenant dans une colocation à Seven Sisters : « nous n’avions jamais fait de colocation avant, mais ce qui est bien c’est que c’est un petit studio dans une maison, nous avons notre cuisine, notre salle de bain et notre chambre ». Ils vivent avec des Espagnols, la trentaine : « comme c’est notre deuxième langue, en plus de l’anglais nous allons essayer de parler ». Comme l’explique Martin : « cela nous change et j’aime beaucoup ce contact avec des internationaux». 

Définitivement plus parisiens que londoniens  

Parisiens convaincus depuis leur enfance, Martin et Alizée s’habituent doucement à Londres. Alizée explique que ses petites habitudes parisiennes lui manquent : « on habitait près de Bastille, le quartier me manque, les choses simples, acheter notre baguette, aller au marché, le bon fromage, le bon vin, ce n’est pas pareil ici! » dit-elle en souriant. Martin ajoute : « ce n’est pas si dépaysant finalement, c’est une capitale européenne, ce n’est pas comme si on venait du fin fond de la Picardie » dit-il en rigolant. Alizée avoue tout de même qu’elle préfère l’architecture haussmannienne à l'architecture victorienne.

Malgré cela, le couple a tout de même quelques hics à évoquer : « la nourriture, on a du mal à trouver des trucs bio, et surtout des légumes pas emballés dans 36 tonnes de plastique » affirme Martin. Et Alizée complète : « nous c’était une baguette par jour, ici c’est dur de trouver du bon pain! ». Néanmoins, tous deux végétariens, ils trouvent plus développée et accessible la nourriture végétarienne qu’à Paris, même dans les supermarchés Low cost.

Un autre point fort de Londres : les musées gratuits. Tous les deux sont des fans inconditionnels des musées grâce à leurs études : « ici c’est génial, c’est gratuit, comme à Paris pour les étudiants mais le seul point négatif, les expositions sont payantes et hors de prix ». Le couple affirme que leur qualité de vie à Paris était meilleure, ils vivent aujourd'hui dans un quartier plus populaire et doivent faire davantage attention à leur porte-monnaie. 

London life en couple 

Depuis qu’ils sont là, Alizée et Martin découvrent la ville en vélo. Martin met 20 minutes pour aller à l’Université. Alizée, elle, travaille depuis chez elle, dans la ville, à l’Université ou même lorsqu’elle fait du baby-sitting : « l’avantage avec les cours par correspondance, je travaille partout, mais c’est étrange, j’ai l’impression de ne pas travailler assez » (rire). Elle aimerait beaucoup trouver un stage pour plus tard, dès qu’elle se sera approprié ses cours : « la BBC cela serait parfait! » affirme-t-elle en s'amusant. Alizée adore l’anglais depuis toujours : « j’avais envie de parler, j'aime beaucoup l’anglais, mon professeur d’anglais m'avait donné le goût de la culture anglaise, que ce soit au niveau de la littérature ou du cinéma ». 

Martin, lui, a des progrès à faire, mais il explique qu’ils ne sont que 6 dans certains de ses cours, ce qui lui permet d’avoir de vraies discussions en anglais, il espère être bilingue avec sa copine à la fin de l’année. Pour la suite, le couple aimerait beaucoup vivre une expérience dans un autre pays étranger comme l’Espagne, mais ils ont encore tout à découvrir de la capitale anglaise, alors, ils prennent leur temps…

Les endroits préférés de Alizée et Martin : 

  • La bibliothèque de University College London 
  • Le cimetière de Highgate 
  • Les musées 

 

Partager

à voir également