Avoir 20 ans avec Sarah à Londres
EXPAT LIFE

Avoir 20 ans avec Sarah à Londres

Mathilde Riboulleau le 25.09.18

Sarah Mantelin a vécu à Cannes jusqu’à ses 25 ans. Cette jeune française a vécu entre la mer et la montagne depuis son enfance. Depuis le CE2, Sarah a étudié à moitié en anglais et à moitié en français. Après avoir passé un bac ES option international en 2010, elle entre en école de commerce à Nice à L’EDHEC, mais pour être honnête : « j’ai fait ce choix d’études un peu par hasard ». 

Etudiante vagabonde 

Avant Londres, Sarah étudie à Nice, Liège, Lille, et ensuite à Paris, où elle obtient un bachelor en Marketing. Elle fait une année supplémentaire à Lille où elle repart avec un Msc Creative Business and Social innovation, ce qui lui confirme son envie de travailler dans le milieu créatif. Lorsqu’elle était jeune, Sarah rêvait d’être illustratrice : « j’ai toujours adoré dessiner, lors de mon stage à Paris en 2014, j’ai fait la connaissance d’une graphic designer qui m’a expliqué son métier et cela m’a vraiment donné envie ». 

Même si à cette période, Sarah se dirige vers le marketing, elle se dit que c'est tard pour se diriger vers la création. Pourtant, deux mois après être arrivée à Londres, elle s'inscrit à une formation de design en 3 mois à Shillington« C’est une des meilleures décisions que j’ai prise de ma vie. Pendant trois mois j'ai construit un portfolio, et j'ai décroché facilement mon premier job ». 

Londres : une évidence 

À l’origine, Sarah est venue à Londres car son copain de l’époque avait décroché un job outre manche. C’était aussi un rêve de petite fille. Mais ce n’est pas la seule raison : « ma grand mère paternelle est anglaise, elle vient de Liverpool». Une part de Sarah voulait revenir aux sources.

Ce qui est si spécial à Londres pour elle ? : « Sans hésiter, son énergie! J’ai l’impression que tout est possible ici. J’ai eu accès à plein d'opportunités. Parfois ça peut être épuisant, c'est un tourbillon, mais je n’ai pas l’intention de revenir en France ». Ce qui est paradoxal c’est que Sarah se sent davantage anglaise quand elle est en France et davantage française lorsqu’elle est à Londres : « je dois avouer que j’adore vivre à Londres rien que pour le fait de pouvoir parler français sans que personne ne me comprenne! ». 

Grafic designer 

Depuis qu’elle est arrivée à Londres, Sarah vit dans l’est, non loin de Brick lane. Elle travaille comme Graphic Designer pour une agence qui crée des magazines b2b pour différents secteurs. Elle s’occupe majoritairement d’un magazine qui tourne autour de l’univers culinaire. Chaque jour, elle côtoie des éditeurs, des photographes et des illustrateurs : « J’adore le milieu éditorial, pas un jour ne se ressemble! ». La graphiste a également fait des petits boulots en freelance depuis qu’elle est londonienne, mais depuis qu’elle tient son compte instagram, tout a changé. 

Instagrammeuse mode 

Outre le graphisme, Sarah s’est lancée dans l’aventure de blogueuse lorsqu’elle a posé ses valises à Londres. Elle a toujours eu des blogs de dessins lorsqu’elle était jeune mais elle finissait toujours pas les supprimer... En juin 2017, elle décide de se lancer : « On peut dire que cette ville m’a donné le courage de poursuivre mes rêves! ». Sarah explique qu’elle n’est pas blogueuse à proprement parler, elle travaille sur son compte instagram sur lequel elle publie des photographies en lien avec l’univers fashion. Comme elle l’indique : « la presse utilise le terme "d'influenceuse mode" mais je trouve que cela est connoté négativement donc je préfère dire content creator ou créatrice de contenu ». 

Une chose est sure : « Avoir un blog ou un compte instagram, c’est beaucoup plus de travail que ce que les gens s’imaginent ! », confirme la graphiste. Mais Sarah a la chance d'être épaulée par son copain Johann. C’est un véritable deuxième métier auquel elle se consacre à 100% : « j’y passe mes soirées et mes weekends ». Grâce à son blog, elle a eu l’occasion de travailler avec des marques prestigieuses comme Estée Lauder pour laquelle elle a récemment produit une vidéo, Gap, Urban Outfiters ou encore Uniqlo. Pour la suite, Sarah est en train de monter un site web lié à la photographie. 

Les endroits préférés de Sarah à Londres : 

  • White Mulberries café au St. Katherine’s Docks
  • Androuet à Spitalfield Market
  • Le Vintage Market à Brick lane 
  • Kew Gardens
  • Somerset House 

 

Le bon plan de Sarah : L’application Mercari, qui permet d’acheter des vêtements seconde main à très bon prix ou vendre ses vêtements.

 

Le compte Instagram de Sarah :@sarahmantelin

 

 

Partager

à voir également