Steve Mc Queen s’engage pour les écoliers londoniens
KIDS

Steve Mc Queen s’engage pour les écoliers londoniens

Nadège Alezine le 19.09.18

Réalisateur oscarisé pour son film 12 years as a slave, et lauréat du Turner prize, Steve McQueen a grandi à Londres où il continue de vivre et travailler aujourd’hui. Et c’est sur les bancs de son école primaire à Ealing, que celui qui allait devenir un artiste de renom, a appris à aimer l’art et sa ville.

En vrai londonien, l’artiste s’est associé à Tate Britain, Artangel et A New Direction pour créer un projet d’art contemporain qui englobe la participation de toutes les écoles primaires de Londres. Le concept est simple : faire venir des photographes, briefés par McQueen, dans des écoles primaires pour immortaliser les classes de Year 3. 

Pendant neuf mois, les quelque 2410 écoles primaires de Londres sont invitées à participer à ce projet et à entrer en contact avec les responsables de #Year3Project pour que leurs bambins puissent passer à la postérité.

Une exposition de toutes les photos de classes prises dans le cadre du Year3Project est ensuite prévue en automne 2019 dans les murs de la prestigieuse Tate Britain, pour ce qui est déjà surnommé comme « le projet d’art contemporain le plus ambitieux au monde ».

Souvenirs, souvenirs

Steve McQueen avoue avoir eu l’idée de ce projet en demandant où étaient passés ses anciens camarades de classe, en retrouvant une photo de classe jaunie dans le grenier de sa mère :

« Ce projet permet de réfléchir sur qui nous sommes, d’où nous venons, sur ce qu’est le futur. Nous vivons à Londres et nous pensons tous que nous connaissons Londres, mais nous ne la connaissons pas. Il est urgent de se mettre à réfléchir sur notre futur immédiat. » 

Même si ce projet a été formaté bien avant les résultats du référendum du Brexit, on ne peut s’empêcher de penser que ce projet global, essayant de montrer toute la diversité de Londres à travers le prisme de ses écoliers, est un acte aussi politique qu’artistique. 

Il existe 115.000 écoliers, âgés de 7 à 8 ans, concernés par ce projet et c’est aux écoles de faire la démarche pour s’inscrire à ce vaste projet. 

« 7 ans c’est l’entrée dans l’âge de la raison : c’est à ce moment-là qu’on commence à se positionner dans le monde, comme une personne à part entière. Il me semblait important que ce soient ces écoliers-là qui se retrouvent au centre de ce projet. » Conclut Steve McQueen, qui s’attend à une forte participation des écoles londonienne à son projet pharaonique. 

Pour en savoir plus c’est par ici.

Crédit photo: Steve McQueen's Year 3 class at Little Ealing Primary School, 1979 et Steve McQueen, photo© John Russo 

Partager

à voir également