Interview 20 ans avec Mathieu Boogaerts Coup de coeur
EXPAT LIFE

Interview 20 ans avec Mathieu Boogaerts

Nadège Alezine le 18.07.18

A 20 ans, c’était quoi votre rêve le plus fou ?

Il y a la vraie réponse à cette question et l’autre. Je garde plutôt l’image du souvenir de l’époque…je me rappelle plus, je me fantasmais "vieux" et encore sur scène.  

Ce que vous avez appris en 20 ans de carrière ?

Plus je vieilli, plus je sais que je ne sais rien…Plus mon cadre de référence grandit et plus je m’aperçois qu’il n’y a pas de réalité.

Votre plus beau souvenir de chanteur ?

Il n’en y a pas un, mais plusieurs. Je parle de ces moments, les plus intenses sur scène où je me sens 100% en phase avec la chanson que je chante et le public, des moments de jouissance pure !

Quoi de neuf "sous le soleil de Mathieu", en 20 ans ?

Ben je ne sais pas…Je me suis expatrié : j’ai vécu à Nairobi, au Kenya. Depuis deux ans, je vis à Londres, c’est un projet spontané : ma copine a eu un plan ici mais j’étais disposé à changer. En fait, depuis que je suis ici, je me suis mis à écrire en anglais, ce n’est pas stratégique pour « breaker » le marché en UK mais c’est lié à une frustration… Il y a une certaine frustration pour moi de ne pas pouvoir faire écouter mes chansons aux gens de la rue car elles sont en français.

J’ai donc écrit des chansons, dans un anglais très, très simple. Ces chansons sont terminées depuis trois mois, il faut maintenant les chanter devant des Anglais… Et puis, j’ai eu ce plan au Café Oto que j’adore, mais j’ai peur comme jamais : l’anglais est tellement exotique, comme si je n’avais jamais joué de ma vie…Avec les Français, j’ai inventé un langage et là, je dois inventer un autre langage pour les Anglais, un langage que je n’ai jamais expérimenté auparavant, sachant qu’ils ne sont pas émus par les mêmes choses…

Et, si vous aviez 20 ans aujourd’hui…

C’est très difficile de répondre à cette question…Ce besoin de faire de la musique, j’imagine que je l’aurai aussi mais je m’y prendrai autrement, je m’adapterai.

Qu’est-ce qui vous fait dire « super ! » (1), 20 ans après ?

Hier, je faisais mon « update informatique », je suis allé faire un tour sur ma page Facebook et Youtube et j’ai regardé mes vieux clips…Et, j’en suis assez fier. Je me suis dit : « putain ! Quelle chance d’avoir pu faire des concerts, des disques, je me sens hyper privilégié : c’est super ! »

Qu’écoutiez-vous sur vos platines, il y a 20 ans ?

Oh, la, la, la…L’artiste que j’ai écouté des milliards de fois, c’est Bob Marley. C’est un baromètre de joie en écoutant sa musique, c’est l’artiste qui m’a fait monter le plus, je reviens toujours à lui. C’est connecté à mon enfance, mon adolescence…

Et, Londres, qu’est-ce qu’elle vous évoque ?

Alors, là ??? (petite pause) Il y a bien ce morceau de King Krule, Biscuit Town…Je l’ai découvert ici et je l’écoute souvent en me baladant dans la rue.

 

(1)     Super est le titre du premier album de Mathieu Boogaerts, sorti en 1996.

En concert le 30/08 au Café Oto. Réservations ici. 

 

 

Partager

à voir également