Avoir 20 ans à Londres avec Anaïs Coup de coeur
EXPAT LIFE

Avoir 20 ans à Londres avec Anaïs

Marie Gaudard le 18.06.18

La danse est sa passion depuis qu’elle a quatre ans. Anaïs ne se voit pas ailleurs que sur scène et sait que son futur métier sera lié à son sport. À La Réunion, il n’y a pas d’école de danse, alors elle a décidé de quitter son île pour rejoindre Londres.

 “Je voulais découvrir un univers qui bougeait plus” déclare la jeune danseuse.

Après l’obtention de son baccalauréat, Anaïs hésite. “Au départ, je voulais partir à Paris, puis j’ai pensé  à l’Allemagne, mais je ne parle pas allemand”. C’est finalement dans la capitale britannique que la jeune réunionnaise pose ses valises. “Lorsque j’ai dit à mes parents que je partais, ils ne m’ont dit ni oui ni non, ils voulaient que l’on se renseigne” déclare-t-elle. Le projet se concrétise et c’est avec sa grande sœur qu’Anaïs arrive ici. “J’ai été vivre dans une famille d’accueil les premiers mois, ce qui a beaucoup rassuré mes parents” explique-t-elle. Au bout de six mois, Anaïs vole de ses propres ailes. Elle quitte sa famille d’accueil pour prendre un studio et se fait des amis.

L’adaptation

Les changements importants se sont surtout ressentis la première année, et Anaïs a eu du mal à prendre ses marques dans sa nouvelle vie. “A La Réunion, si tu n’as pas de voiture tu ne peux pas te déplacer, il n’y a pas de transports en communs. En arrivant ici, j’ai dû apprendre à m’orienter et à les utiliser”, raconte-t-elle. De plus, le climat n’a pas facilité son adaptation ici. “Je n’avais jamais vu de neige. Pour la première fois, je suis allée acheter des pulls et j’ai dû mettre un manteau” dit-elle en riant.

Sa vie et ses études

Anaïs a intégré lors de son arrivée ici, lUrdang Academy, une prestigieuse école de danse, théâtre et chant. D’abord, elle a effectué une année de préparation, puis y a poursuivi un cursus universitaire. Maintenant en troisième année, elle sera normalement bientôt diplômée. Anaïs affectionne particulièrement la comédie musicale, d’ailleurs elle passe des auditions. Récemment, elle a d’ailleurs effectué une audition pour aller jouer dans une comédie musicale à Hong-Kong. Partir aussi loin l’effraie mais Anaïs compare sa peur à celle de son arrivée ici et se dit que l’expérience londonienne l’a fait grandir.

La semaine prochaine, Anaïs fêtera ses 22 ans et dans trois semaines, elle sera diplômée. Peut-être que nous la retrouverons sur la scène du Royal Albert Hall dans une comédie musicale dans quelques temps.

Partager

à voir également