Le nouveau passeport britannique serait fabriqué par la France
BREXIT

Le nouveau passeport britannique serait fabriqué par la France

Nadège Alezine le 22.03.18

Brexit oblige, le gouvernement britannique va devoir refaire tous les passeports de ses ressortissants après le 29 mars 2019, pour ne plus y faire figurer l’appartenance à l’Union Européenne.

Le passeport bordeaux, à présent en circulation, sera donc remplacé par un passeport bleu, comme avant l’arrivée de la Grande Bretagne dans l’Europe, en 1972.

Les Brexiters s’étaient d’ailleurs réjouis du retour au « blue passeport », marquant ainsi le retour du Royaume Uni hors du giron européen.

Mais « the joke is on them », si on peut dire : l’appel d’offres fait par le gouvernement britannique sur la refonte de ses passeports post-brexit a été perdu par l’entreprise britannique De La Rue au profit d’une firme franco hollandaise, Gemalto, perdant ainsi un contrat juteux de £490 millions.

Ironie de la situation

Gemalto fabrique déjà les passeports de 30 autres pays et les représentants de la firme britannique ont partagé leur mécontentement avec le gouvernement quant à ce choix, somme toute ironique, et ont interpellé la Première Ministre et son Ministre des affaires étrangères :

« Venez dans mon usine et expliquez à mes employés dévoués pourquoi c’est une décision intelligente de faire fabriquer à l’étranger ces icônes britanniques. »

Toutefois, le Home office a assuré qu’aucune décision finale n’avait encore été prise et a répliqué à ces inquiétudes : « Nous avons organisé une compétition juste et ouverte afin d’assurer que le nouveau contrat livre un produit de haute qualité et sécurisé ainsi que le meilleur rapport qualité prix pour les usagers. »

Bref, la bataille du passeport pré et post Brexit ne fait que commencer…

Partager

à voir également