Projection Débat sur le projet Nansen à Londres
CONFÉRENCE

Projection Débat sur le projet Nansen à Londres

Sidonie Gaucher le 06.02.18

Ils sont politiques, économiques ou climatiques. Les 230 millions de migrants dans le monde sont en constante augmentation mais leur statut, lui, est inchangé depuis 1951. La Fondation Mémoire Albert Cohen pose la question de la migration équitable en ces termes : “Qui que vous soyez, où que vous soyez, vous avez droit à un passeport et à une identité assortis d’une protection internationale”.

Le passeport : un droit ?

Belle du Seigneur. Solal. Peut-être avez-vous déjà plongé dans les pages lumineuses, explorant la passion amoureuse, d’Albert Cohen ? Or l’écrivain suisse était aussi un activiste politique. Le 15 octobre 1946 est conclu un accord relatif à la délivrance d’un “Passeport Cohen”, dotant tous les réfugiés et apatrides d’un document de voyage et d’identité. Ce passeport international assure aux apatrides un statut officiel, reconnu au même titre qu’un passeport légal. “Mon plus beau livre”, dira souvent l’auteur. “J’en suis plus fier que de Belle du Seigneur”. C’est ce passeport, décrit dans un texte littéraire, qui servit de base à la Convention de Genève. Signée en 1951, elle définit les modalités du statut de réfugié et n’a pas changé depuis. De même que le Passeport Nansen, qui, entre 1922 et 1945, était reconnu par de nombreux États et permettait aux réfugiés apatrides de voyager librement.

Un statut inchangé depuis 1951

Paradoxal que le statut des réfugiés, dont le flux mobile est en constante évolution, soit resté paralysé 65 ans en arrière… Pour parler du futur, et de ce que le “Passeport Cohen” symbolise et promet, la Fondation Mémoire Albert Cohen, qui avait déjà organisé un colloque au Lycée français sur ce sujet, revient à Londres pour une projection du documentaire sur le passeport Nansen, ancêtre du passeport Cohen, en présence de sa réalisatrice Valentine Varela. Ce projet pilote d’éducation civique, d’information et de citoyenneté grandira en charity, son président Max Mamou y travaille : “Ne pas s’engager aujourd’hui pour garantir la dignité des réfugiés, c’est tôt ou tard compromettre la nôtre et celle de nos enfants. Dans ce “serious game”, le gagnant sera celui qui empêchera tous les autres de perdre.” Cette projection-débat, qui prend la forme d’un voyage en humanité, et à laquelle les collégiens et lycéens sont plus que bienvenus, est l’occasion d’expliquer combien ce travail de mémoire est important pour leur avenir de citoyen. Pour ne jamais perdre de vue les droits acquis et pour savoir – comme Nansen, comme Cohen – faire œuvre utile aux autres.

 

Tickets pour la soirée ici

 

Partager
Infos Pratiques
Date : le 08 mars 2018
Lieu
The Parish Church of St Mary West Kensington, 2 Edith Road, W14 9BA
Infos
à 19h30. Métro : Barons Court. Prix : £15.

à voir également