Modigliani à la Tate Modern
 Coup de coeur EXPOSITION

Modigliani à la Tate Modern

Du 23/11 au 2/04 à la Tate Modern, Bankside SE1. Métro : Blackfriars.

La Tate Modern met le peintre Modigliani à l’honneur avec une rétrospective qui inclut des nus rares et une visite virtuelle de son studio d’artiste parisien.

C’est sur un autoportrait de Modigliani (1884-1920) posant en Pierrot que s’ouvre la nouvelle exposition de Tate Modern. Peintre du Paris bohème des années 1900, Modigliani et son œuvre sont revisités ici à travers une centaine de ses toiles mais aussi quelques-unes de ses sculptures, moins connues du grand public.

Né à Livourne en Italie, Amedeo Modigliani vécut pourtant toute sa vie d’artiste en France et plus précisément à Montmartre et à Montparnasse, les quartiers des artistes bohèmes, des Picasso et autres Cézanne. Artiste maudit, il mourut jeune de la tuberculose laissant derrière lui une œuvre qui marqua l’art moderne dont il défia les conventions artistiques.

Avec Modigliani, Tate Modern réussit à mettre en place une rétrospective rare sur le peintre italien en réunissant pour la première fois au Royaume Uni, les douze nus qui lui valut de tomber sous le coup de la censure en 1917 lors de leurs expositions à la galerie Berthe Weil à Paris.

Signe des temps, les modèles qui ont posé pour ces fameux nus recevaient 5 francs et leurs regards défiants restent d’une étonnante modernité. C’était l’époque où les femmes commençaient leur émancipation en travaillant et en obtenant plus de liberté : Modigliani leur offre de poser dans leur plus simple appareil et de montrer leur force.

Tout au long de l’exposition, on trouve aussi de nombreux portraits des proches de Modigliani dont son ami et marchand d’art Léopold Zborowski et sa compagne Hanka, Jeanne Hébuterne, la mère de son enfant unique mais aussi de Pablo Picasso, Jean Cocteau ou encore de son ami et mécène Paul Alexandre.

Visite de son atelier parisien en réalité virtuelle

Outre les toiles, dessins et films sur le Paris de l’époque, l’exposition Modigliani propose aussi une expérience unique en son genre avec le concours d’HTC VIVE : The Ochre Atelier (1). C’est en portant un casque de réalité virtuelle que l’on entre dans l’atelier parisien de Modigliani, celui dans lequel il travailla et finit ses jours.  Tout a été reconstitué au détail près et on se retrouve transporter dans l’univers familier du peintre.

Du 23/11 au 2/04 à la Tate Modern, Bankside SE1. Métro : Blackfriars. Réservations ici.

 

Nadège Alezine

 

(1)    (1) Pour accéder à cet espace, il faut demander un billet au guichet de la Tate avant d’entrer dans l’exposition. 

Partager Retour

à voir également