Un moment historique avec Franck Ferrand Coup de coeur
SPECTACLE

Un moment historique avec Franck Ferrand

le 01.05.17

Le journaliste et chroniqueur historien d’Europe 1 se produira jeudi 4 mai à Londres dans le cadre de la tournée de son stand-up “Au coeur de l’Histoire”. Entretien avec Franck Ferrand, qui est amoureux de la capitale anglaise et de l’Angleterre.

 

Qu’est-ce qui vous amène jeudi 4 mai à Londres?

Je viens présenter mon spectacle que je jouais au Théâtre Antoine (Paris) à l’automne dernier et en début d’année. Je suis d’ailleurs en tournée un peu partout en France et hors de France. 

Vous êtes historien de formation. Un historien sur scène, c’est un peu bizarre, non?

Le spectacle consiste en un genre de stand-up historique. C’est un genre assez nouveau. Je résous des énigmes historiques sur scène et je donne au public à choisir entre une douzaine de sujets. Des sujets tirés au sort et c’est ensuite le hasard qui se charge de faire le programme.

Quel genre d’énigmes?

Cela va de la mort d’Emile Zola à la réalité du voyage de Marco Polo jusqu’en Chine, on évoque aussi un certain nombre de mes grands chevaux de bataille comme Alésia, le tombeau des Invalides.

C’est une nouvelle manière d’apprendre l’Histoire en somme?

Je le crois. En tous les cas, cela donne envie d‘aller plus loin. Je constate, car maintenant nous avons le recul après les dizaines de représentations faites, que les gens sont assez électrisés par le spectacle. Je suis persuadé qu’en rentrant chez eux ou du moins dans les jours qui suivent ils vont sur internet, lisent des livres, se renseignent. Je pense que cela donne le goût de l’Histoire. Notamment au jeune public, et cela fait partie des plaisirs d’un projet comme celui-là, à savoir transmettre ma passion à toutes sortes de publics et d’autant plus à ceux qui ne sont pas a priori des amoureux de l’Histoire.

On est loin des conférences historiques…

On est vraiment dans un spectacle qui est d’ailleurs mis en scène par Eric Métayer, qui a fait un travail énorme et passionnant, et d’autant plus remarquable qu’on ne le remarque justement pas. Il a réussi, de par son décor, les lumières, les bruitages, à se couler dans mon propos et faire que ce qui aurait pu être au départ une série de conférences se transforme en événement, en spectacle. 

Vous venez vous produire à Londres, un clin d’oeil est prévu?

Entre les énigmes elles-même, je souhaiterais parler de l’Angleterre et de Londres. Je raconterai mes propres souvenirs ici.

Quels sont vos liens avec ce pays et cette ville?

D’abord, ce sont des liens affectifs. Je suis un fanatique de littérature policière anglaise. Certains auteurs ont forgé mon goût de l’enquête et de l’énigme. J’ai par ailleurs un cousin germain très proche, qui vit depuis 10 ans à Londres. J’ai fait beaucoup de voyages de l’autre côté de la Manche et notamment j’avais fait un voyage dans toutes les demeures et jardins d’Angleterre. Un souvenir inoubliable.

Il y a un quartier à Londres que vous préférez le plus?

Je les aime tous. Il se trouve que mon cousin habite à Brixton, mais je suis aussi très heureux à Chelsea, je passe beaucoup de temps à Covent Garden.

Entretien réalisé par Leila Lamnaouer

 

Jeudi 04/05, à 20 heures, à l’Hippodrome Casino, Cranbourn St, Leicester Square, WC2H 7JH métro Leicester Square

Réservations: http://www.hippodromecasino.com

Partager
Infos Pratiques
Date : le 24 décembre 2017

à voir également