Le rappeur Youssoupha va enflammer The Garage Coup de coeur
CONCERT

Le rappeur Youssoupha va enflammer The Garage

le 19.04.17

Sur son compte Twitter, il se définit ainsi: “Ex-Rappeur français. Sur le chemin du retour. Pas encore en retraite mais déjà en retrait”. S’il est en effet actuellement en Côte d’Ivoire, où il a décidé de poser ses valises avec sa famille, l’artiste fera une halte à Londres mardi 25 avril, dans le cadre de sa nouvelle tournée. Ici Londres a eu la chance de passer un très bon quart d’heure avec lui avant son concert dans la mythique salle The Garage.

 

Vous êtes en concert mardi 25 avril à Londres. C’est une première pour vous ?

Pour me produire, oui, mais je connais Londres, j’y suis déjà venu. Ce que j’aime dans cette ville, c'est la présence de la culture jamaïcaine et venir voir des matchs de foot.

Qu’est-ce qui vous a décidé à venir vous produire ici ?

Sur les réseaux sociaux, j'ai souvent lu des messages de gens, qui vivent à Londres et qui sollicitent un peu de rap français. D'habitude, les communautés étant plus petites, les artistes ont moins le réflexe de venir se produire. Là, on a eu envie de faire quelque chose afin de rencontrer toutes ces personnes en demande.

Vous allez jouer dans une salle mythique, The Garage. Ça vous inspire quoi ?

Pour être honnête, je ne connaissais pas le lieu, ni sa “mythologie”. En en parlant autour de moi, notamment à mes cousins ou mes amis de Londres, il y a eu beaucoup de retours positifs par rapport à la portée artistique de cette salle. Tant mieux car ça rajoute un peu de saveur à cette première expérience. Du coup, il va falloir que je sois à la hauteur.

Que pensez-vous de la nouvelle génération de rappeurs français ?

J’en pense globalement du bien, les talents sont différents et variés mais ce que j’apprécie le plus, c’est ce que cela apporte en termes de diversité. Le rap a aujourd’hui 20-25 ans, c’est une musique dont on disait que la mode passerait. Mais non, le rap français n’est pas la techtonik, il perdure et se réinvente. Et dans sa manière de se réinventer, il crée une nouvelle pop-culture, dans laquelle on retrouve Oxmo Puccino et PNL par exemple. Ces artistes n’ont rien à voir entre eux, mais c’est tout l’intérêt que je trouve à notre genre musical. Il a créé ses genres, ses sous-genres. Les termes rap et hip-hop sont devenus génériques, on ne peut plus le définir de manière guindée, c’est très bien d’ailleurs. Je pense que les jeunes générations permettent de toucher des publics très différents et ainsi faire perdurer le rap.

Allez-vous profiter de ce passage à Londres pour vous balader, voir des concerts, vous inspirer pour un éventuel futur album ?

Londres, pour moi, c’est l’inspiration de la Jamaïque, ce pays et sa culture sont imprégnés dans la ville. Cette ambiance-là me touche personnellement, et plus particulièrement capillairement (rires). Je viens y faire quelques courses pour mes cheveux, et donc j’en profite pour traverser les quartiers caribéens. Londres est cosmopolite, c’est différent par rapport à la France.

En quoi ?

Les gens ont trouvé leur place culturellement de manière plus originale et plus forte. En France, on a encore des tiraillements culturels. Je ne vais pas dire que tout va bien à Londres, je ne suis pas naïf. Disons plutôt que dans la culture anglaise, ou du moins dans celle des grandes villes anglaises, c’est mieux installé. Il y a moins de choses par exemple à justifier autour du reggae, du garage, de la dance-hall, du rap. En France, il existe encore des domaines où on est obligé d’enfoncer des portes.

Qu’est-ce que vous n'avez pas encore fait ici et que vous aimeriez faire ?

J’ai encore la frustration de ne pas avoir assisté à assez de soirées et de concerts. Cela m’est arrivé, mais c’était il y a bien longtemps. Je vais essayer de me rattraper cette fois-ci et les fois prochaines, car il y en aura d’autres.

Un message pour nos internautes pour leur donner envie de venir vous voir sur scène ?

On va faire une expérience nouvelle en terme de concert dans un endroit où on n’a jamais été. Ce sera certainement le meilleur concert de rap français de leur vie ! (rires) Je veux leur montrer mon univers, ma manière de faire le show, inspirée du rap new yorkais. Mes musiciens sont caribéens donc il y aura aussi cette touche-là. Cela va au-delà d’un simple concert de rap français. Notre ton a bien sa place à Londres, donc il faudra venir pour vivre tout cela.

Entretien réalisé par Leila Lamnaouer

Mardi 25/04 à 19h, Youssoupha en concert, The Garage, 20-22 Highbury Corner, N5 1RD, métro Highbury and Islington

Tarif: £20

 

Partager
Infos Pratiques
Date : le 24 décembre 2017

à voir également