Les raisins de la discorde
BAR / RESTAURANT

Les raisins de la discorde

le 22.08.16

“Je n’ai jamais bu de vin issu de la biodynamie qui ne soit une exécrable piquette.” Apparemment, Michel Onfray n’est pas un féru de vins bios. Et il se trouve que les producteurs de vins biologiques et biodynamiques le lui rendent bien. Car, pour le philosophe, “ce vin a moins à voir avec le raisin qu’avec l’idéologie et qu’il procède d’une croyance qui lui donne sa loi.”

 

Le vin bio est mauvais au goût mais il est bon dans son mode de production. Donc, il en devient bon. Il en devient aimable par la pensée, avant le goût. On l’aime avec l’esprit et la tête avant le nez et la bouche.

 

 

 

Onfray va même plus loin : “La biodynamie est une pensée magique qui (...) produit des effets chez ceux qui y croient. Ce vin imbuvable par un amateur de vin devient le nectar le plus fameux pour un palais qui a renoncé à ses papilles au profit du catéchisme formulé en 1924 par l’ésotériste Rudolf Steiner dans un ouvrage intitulé Agriculture. Fondements spirituels de la méthode biodynamique. Le vin biodynamique est un genre de vin de messe : il ne donne d’extase qu’aux croyants.”

 

Et si on en parlait autour d’un bon verre de vin bio ?

Voici la carte de Londres où en trouver !

Sidonie Gaucher

 

 

 

 

Partager
Infos Pratiques
Date : le 24 décembre 2017

à voir également