Le dispensaire français de Londres
 SANTÉ

Le dispensaire français de Londres

Le dispensaire français de Londres, ce sont des médecins et spécialistes francophones qui procurent des soins à la communauté française de Londres en situation de précarité. Rencontre avec Laure Daya, son manager.

Cette œuvre de charité célèbre ses 150 ans d’existence cette année. Située dans le quartier d’Hammersmith, à quelques minutes à pied de la station, le dispensaire français regroupe 40 médecins et spécialistes qui consultent bénévolement en direction des personnes les plus vulnérables. « La seule chose que l’on demande à nos patients c’est de parler français. On ne demande ni carte d’identité ni passeport lors de l’inscription au dispensaire. » explique Laure Daya, qui est à la tête du dispensaire depuis 2016.

Sans vouloir se substituer au NHS, le dispensaire propose plutôt de donner un coup de main aux francophones avec des problèmes de santé et qui ne trouvent pas satisfaction auprès des services de santé locaux ou simplement qui ne peuvent pas se payer un médecin dans le privé.

C’est une population souvent jeune et précaire qui vient consulter les professionnels de santé du dispensaire, qui travaille aussi parfois en étroite collaboration avec les services sociaux du consulat de France. D’ailleurs, lors des événements du Borough market, où un certain nombre de Français se sont retrouvés victimes des terroristes, le dispensaire a participé activement au soutien psychologique de ces derniers : une autre preuve de leur implication indéfectible dans le bien-être de la communauté française de Londres.

C’est cet esprit solidaire que Laure Daya défend dans l’action de ses services auprès d’une population souvent en perdition :

« Il arrive que l’on reçoive des jeunes gens en grande difficulté qui sont venus tenter leur chance ici, sans grand succès. On les écoute, on leur procure des conseils et parfois on les aide à retourner en France. Mais c’est difficile car ils sont nombreux à ne pas vouloir rentrer malgré nos conseils. » raconte Laure, qui avoue que depuis le vote du referendum sur le Brexit, ils sont tout de même de moins en moins nombreux à venir tenter leur chance à Londres.

Cet esprit de solidarité entre Français, c’est le mot d’ordre du dispensaire. Les plus privilégiés tendant la main à ceux qui ont le moins de chance. Et cela fait 150 ans que ça dure. Au départ, il y avait l’hôpital français à Soho qui prodiguait des soins aux blessés de guerre, de la première et seconde guerre mondiale, bien avant la création du NHS. Puis, l’hôpital Français a fusionné avec le dispensaire et cette nouvelle entité s’est attelée à venir en aide aux Français de Londres dans le besoin.

Avec 2500 consultations par an, toutes spécialités confondues, le dispensaire français repose sur le bénévolat de ses médecins qui offrent de leur temps pour les consultations ; qui durent environ une demie heure.

« Nos médecins donnent ce qu’ils peuvent quand ils peuvent. On se repose beaucoup sur leur générosité. Certains travaillent avec le dispensaire depuis des années, voire de décennies, comme le docteur Dr Odile Lhopitallier par exemple, qui est bénévole chez nous depuis 30 ans. » ajoute la manager du dispensaire.

Un service téléphonique est aussi en service et répond à près de 7000 coups de fil par an, souvent pour conseiller des appelants qui ne parlent pas bien anglais ou qui ne connaissent pas bien le système anglais en matière de santé.

Alors, si vous connaissez des personnes en difficultés à Londres et qui ont besoin d’aide en matière de santé, sachez qu’il existe un havre francophone pour vous aider : le dispensaire français.

Nadège Alezine

Le Dispensaire Français 184 Hammersmith Road, W6 7DJ. Métro : Hammersmith. Numéro de téléphone : 020 8222 8822 et site internet ici.

 

 

Partager Retour

à voir également