Chirurgie esthétique : rencontre avec Dr. Bernard Hayot
 TENDANCES

Chirurgie esthétique : rencontre avec Dr. Bernard Hayot

Rencontre avec la crème de la crème de la blépharoplastie à Londres avec le Dr Bernard Hayot.

Marylebone n’est pas Gangnam, le quartier de Séoul cher aux adeptes du bistouri mais Londres reste une place de choix sur le marché de la chirurgie esthétique mondiale, avec près de 31 000 interventions de chirurgies plastiques en 2016 en GB, selon une étude du British Association of the Aesthetic Plastic Surgeons.

C’est en montrant des photos du joueur de football Ronaldo avant/après ses diverses interventions de chirurgies esthétiques sur son portable que le D. Hayot, spécialisé dans la blépharoplastie, nous introduit à ses nouvelles pratiques de chirurgies esthétiques. Installé depuis une petite année dans le quartier huppé de Marylebone, la clinique The French Medical Beauty Clinic est le nouveau terrain de jeu du French Doctor qui pratique depuis 30 ans à Paris.

Chantre de la French Touch à Londres, le Dr Hayot propose des résultats proches du naturel à la française, plutôt dans le style de Sophie Marceau que celui de Mélanie Griffith. Oubliez le look standard adopté par une clientèle américaine où le passage chez le chirurgien esthétique doit être vu et reconnus comme tel, comme on arbore le dernier accessoire de mode de luxe, ici, on vous propose « d’être vous-même mais en mieux ».

« Avant chaque consultation, je demande à mes clientes de me procurer une photo d’elle à 20 ans. C’est à partir cette image que je vais resculpté le visage de ma patiente, pour la rendre plus belle mais pas forcément plus jeune. » explique Dr Hayot, qui s’est lancé dans la médecine régénératrice depuis un an.

Spécialiste de la chirurgie du contour des yeux, la blépharoplastie, le chirurgien français utilise les cellules souches qu’il a collectées dans le graisse de ses clientes pour les injecter ensuite dans différents endroits de leurs visages. « L'injection de graisse c’est l’avenir de la chirurgie esthétique » entonne le Dr Hayot.

« Aucun risque de rejet, car se sont vos propres cellules qui sont injectées. Et le résultat est naturel. Cela améliore la qualité de la peau et la régénère. Et contrairement au Botox, ces résultats sont permanents et s’améliorent même avec le temps qui passe. »

Pas un grand fan des fillers, à base d'acide hyaluronique, le Dr Hayot préconise plutôt cette nouvelle technique développée aux Etats-Unis par le Dr Sydney Coleman, un confrère newyorkais.

« Je ne suis pas fan des fillers dans les cernes, qui sont permanents et finissent par durcir avec le temps. C’est un crime d’utiliser ça. Le seul filler que j’utilise c’est votre graisse ! »

Même si cette technique en est encore à ses débuts, le Nano Lipo pourrait justement sonner le glas de l’utilisation du Botox et autres fillers utilisés pour atténuer les rides du visage.

« Le Botox ne me satisfait pas car il gèle les traits du visage. Quand je fais des injections de ce type à mes patients, j’utilise une technique que j'ai apellé le derma botox qui agit seulement en surface de la peau, sans jamais paralyser le muscle. Cela fait toute la différence. »

Fini les sourires figés, souvent vus sur certaines stars du grand écran. Le Dr Hayot ne veut pas que son travail soit visible sur le visage de ses patients et c’est en cela qu’il apporte sa touche à la française, dans un monde de la chirurgie plastique dont les icônes finissent toutes par se ressembler.

Nadège Alezine

 

Epilum&Skin, The French Medical Beauty Clinic, 25-27 George Street, W1U 3QA. Métro : Bond Street.

Partager Retour

à voir également