3 questions à Guillaume Devred-Smith
EXPAT LIFE

3 questions à Guillaume Devred-Smith

Camille Letourneur le 21.11.17

Né d’un père français et d’une mère anglaise, Guillaume Devred-Smith a fait sa scolarité au Lycée Français de Londres. Bilingue, il obtient pourtant un zéro pointé à son premier contrôle d’anglais lors de son retour en France. Et pour cause : il ne connaissait pas les verbes irréguliers ! Qu’est ce qu’être bilingue et comment apprendre l’anglais : le fondateur d’EXCELANGUES se livre sur son ouvrage “Et si on apprenait l’anglais pour le parler ? Le miracle de l’anglais inversé

1/ « Les français sont mauvais en langue » c’est un mythe selon vous. Comment expliquez-vous cela ?

Pour la plupart, les Français aiment l'anglais et aiment le pratiquer à la moindre occasion. Il est difficile de transposer ces situations dans d'autres pays. C'est donc pour moi une bonne démonstration du fait que les Français sont bien meilleurs en Anglais que ce qu'ils veulent bien admettre.

2/ La “Pédagogie inversée”, c’est quoi ?

Ça a été fondé par deux professeurs de sciences aux Etats-Unis - la Flipped Classroom - ils se sont aperçus que leurs élèves s’ennuyaient en classe et ont inversé le temps de l’apprentissage. L’idée est de préparer ses cours à la maison, en amont, à l’aide d’une activité ludique. Chaque élève peut alors aller à son rythme et cela intensifie leur curiosité ! En classe, les élèves peuvent alors échanger entre eux et il y a plus de temps pour les échanges et la découverte. Je trouve cette approche particulièrement adaptée à l’apprentissage de l’anglais.

3/ Si nos lecteurs, expatriés français à Londres souhaitent devenir bilingues, que leur conseillez-vous de faire ?

Le problème de certains expatriés Londoniens, est que leurs vies peuvent très facilement se dérouler en Français, et il leur est parfois difficile de pratiquer l'anglais sur le terrain. Pour progresser, il faut à la fois des interractions régulières (terrains) et des cours d'explications de la structure de la langue pour progresser (cours). Mon livre explique d’ailleurs qu'il faut d'abord découvrir l'anglais à l'oral pour pratiquer puis apprendre et comprendre la structure et la grammaire.

Retrouvez le livre de Guillaume Devred-Smith : “Et si on apprenait l’anglais pour le parler ? Le miracle de l’anglais inversé” aux Editions Alisio

 

Camille Letourneur 

Partager

à voir également