Navascout, le futur Uber du logement à Londres
EXPAT LIFE

Navascout, le futur Uber du logement à Londres

Nadège Alezine le 17.11.17

Ils sont trois étudiants français, dont deux qui poursuivent leurs cursus à Londres et ils ont créé Navascout, une plateforme qui vous aide à trouver un logement sans vous déplacer. Explications.

Mais qu’est ce qui a bien pu pousser ces trois étudiants à créer leur petite start-up ? Amis depuis leurs années collège à Blois, Charles, Evi et Louis ont démarré l’aventure Navascout il y a 4 mois. Frustrés par l’intendance liée à la recherche de logement depuis France à l’étranger, les trois garçons ont décidé de créer une plateforme digitale permettant à une tierce personne de visiter des logements à votre place. Comment ? C’est simple. Ils ont créé une application mobile qui permet à leurs scouts de visiter des logements et de répertorier autant de données possibles sur le lieu qu’ils visitent en direction de leur client.

Avec des photos de chaque pièce mais aussi des commentaires sur la propreté des lieux, leur taille et des tips sur le quartier, ces rapports détaillés sur les visites sont ensuite transmis en PDF aux clients, leur permettant de prendre une décision sur leur futur logement, en toute impartialité. Ces scouts sont des personnes locales mandatées et payées par Navascout pour partager leur expertise sur la ville où ils vivent.

« Il s’agit de créer la première communauté de personnes locales qui visitent des logements pour vous. On est parti du constat qu’il était difficile de trouver un logement quand on ne vit pas sur place. Quand il a fallu trouver nos logements à Londres depuis Paris, on a dû débourser des sommes folles pour faire des aller retours en Eurostar. C’est un problème pour beaucoup d’étudiants qui étudient à l’étranger, en Erasmus par exemple ou encore qui viennent en stage. » explique Charles qui suit des études de criminologie à Londres.

Navascout est encore en cours de développement et les trois étudiants de 22 ans ont tout fait tout seuls, du code à la programmation en passant par le business plan. Depuis quelques jours, ils ont lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule pour récolter les fonds nécessaires à la finalisation de leur projet, qui rayonnera à Londres et Paris, dans un premier temps.

« On a réussi à passer la barre de la famille et des amis pour avoir des gens extérieurs qui s’intéressent à notre projet. Nous sommes presque arrivés à notre objectif de 5000 euros sur Ulule. »

Le crowdfunding touche à sa fin début décembre et ensuite les trois copains espèrent bien pouvoir lancer la plateforme au premier trimestre 2018.

Navascout pour participer à leur campagne sur Ulule c’est par ici.

Nadège Alezine

 

Partager

à voir également