Une journée sur les chapeaux de roue avec Cécile Millinery
 Coup de coeur TENDANCES

Une journée sur les chapeaux de roue avec Cécile Millinery

Cécile Mai a lancé sa propre marque de chapeaux faits sur mesure à Londres : Cécile Millinery mais elle anime aussi des cours de modisme quand elle n’habille pas les artistes du Royal Opéra House. On a essayé de la suivre pendant une journée marathon.

9h : Je me prépare une tasse de thé Earl Grey de chez Fortnum&Mason et je commence à préparer ma journée, je regarde mon agenda et vérifie que tous mes rendez-vous sont bien calés. Je dois être très organisée car chaque jour est très différent d’un autre quand on est entrepreneur et artisan !

10h : Je retrouve une élève dans mon studio. Aujourd’hui, je vais apprendre à mon élève comment fabriquer des fleurs de soie, les mêmes que j’utilise dans mes créations de chapeaux. J’ai appris toutes ces techniques de fabrications chez les meilleurs, à l’atelier de la Maison Lemarié à Paris : ils confectionnent les fleurs de soie pour de grandes maisons, comme Chanel pour qui ils font leurs fameux camélias.

14h : Il est de temps de faire une pause déjeuner passée devant mon ordinateur. Je réponds aux emails de nouvelles clientes ou d’élèves, organise mes futurs rendez-vous. Je vis et travaille à Stoke Newington, à deux pas de Church Street qui regorge de cafés et restaurants, j’affectionne particulièrement Andi’s et ses Energy Bowls. Si je suis au studio, en pleine fabrication de mes chapeaux, il arrive que je grignotte un bout sur place.

15h : J’enfourche mon vélo pour rejoindre une future cliente qui veut me commander un chapeau. Je la retrouve dans les salons cossus de son member’s club à Marylebone. Il arrive souvent que je me déplace chez mes futures clientes soit pour faire des essayages ou bien répondre à leurs commandes. Cela fait partie du service sur mesure que leur propose : il faut savoir se rendre disponible !

17h : C’est tea time ! Je fais une pause au Charlotte Street Hôtel pour une tasse de thé et une petite collation. J’en profite pour inspecter mon Instagram-6523 followers- et publier des photos prises lors de mon cours du matin dans mon atelier. J’aime aussi poster des photos de mes dernières créations, c’est selon l’humeur du moment. J’en profite aussi pour faire des croquis de nouvelles idées, faire la liste des fournitures que je vais devoir acheter lors de mon prochain voyage à Paris. Je vais généralement faire un tour chez Legeron faire des emplettes pour mes fleurs et dans le Sentier pour le tissu.

18h30 : Je me dépêche de rejoindre le Royal Opéra House car je m’occupe de la garde-robe des danseurs et chanteurs de l’opéra. C’est assez génial de faire partie cette si prestigieuse institution et de travailler dans les coulisses de ses fabuleux spectacles, comme dernièrement pour la Bohème ou la Flûte enchantée. Selon le spectacle, je dois préparer les costumes de scènes pour les artistes et les aider à les enfiler. Je m’occupe de 5 à 6 artistes chaque soir de représentations. C’est un travail qui demande beaucoup de précision et de rapidité surtout quand il y a des changements entre deux actes. Mais j’adore être entourée de froufrous, plumes et falbalas !

22h30 : J’ai aidé mon dernier artiste à se déshabiller et le rideau est tombé. Il est temps de rentrer chez moi, toujours à vélo.

23h15 : Je termine en faisant le point sur nos journées avec mon chéri, puis il est temps de faire mon rituel de beauté coréen avant le coucher. Demain sera une nouvelle journée qui s’annonce encore sur des chapeaux de roue !

Renseignements : sur le site de Cécile Millinery ici et à suivre sur Instagram @cecilemillinery

 

Propos recueillis par Nadège Alezine 

Partager Retour

à voir également