BAPTISTE LECAPLAIN : Un timide qui vous veut du bien
 EXPAT LIFE

BAPTISTE LECAPLAIN : Un timide qui vous veut du bien

“Ah, j’étais juste en train de réserver des places pour amener ma fille voir Mary Poppins à Londres !” De son ton jovial, Baptiste nous explique comment il prépare sa venue dans la capitale britannique où il se produira le 21 septembre. Timide, blagueur, passionné : qui est vraiment Baptiste Lecaplain ?

Entretien réalisé par Camille Letourneur

 

Vous avez commencé en étant animateur pour enfants, puis vous avez tout abandonné pour devenir humoriste. Vous dites dans vos sketchs que vous êtes un “grand timide”. Comment et pourquoi devient-on humoriste quand on est un “grand timide” ?

J’étais timide (et je le suis toujours !) dans des situations de la vie. Mais j’ai trouvé ma voie et j’avais envie de raconter des choses et d’être rigolo. Dans la vie de tous les jours quand je suis dans un ascenseur avec quelqu’un, je suis toujours mal à l’aise. Mais le fait de faire de l’humour et de déconner, ça amène une ambiance bienveillante.

À quel moment vous vous êtes dit “ça y est, je me lance” ?

J’avais toujours eu envie sans jamais oser car je viens d’un petit village de 2000 habitants, où il n’y avait même pas de cours de théâtre : pour moi ce n’était pas accessible. Puis un jour je me suis dit “bon allez, je peux pas rester là à attendre que ça se passe, j’ai envie de raconter ma vie et de faire rire. Arrête la fac, c’est n’importe quoi”. J’ai eu peur du vide en fait.

Vous êtes passé par la télé, la radio, le cinéma et bien sûr sur les planches : vous avez une préférence ?

Je préfère être sur scène ou au cinéma, j’ai pas l’impression de m’imposer aux gens. Être à la télé tous les soirs c’est pas mon truc, j’aime pas m’imposer. C’est le côté un peu timide que j’ai. Je préfère écrire et interpréter des rôles.

Une expérience qui vous a particulièrement marqué ?

Mes meilleurs souvenirs sont sur scène. En janvier j’ai fait 5 Olympia et ça reste un des meilleurs souvenirs de ma carrière. Mais j’espère que les meilleurs souvenirs sont à venir évidemment !

En parlant de meilleurs souvenirs à venir : vous venez à Londres pour votre spectacle “Origines”. Vous y êtes déjà venu ?

Londres, j’adore ! Je viens très souvent voir des spectacles, c’est un mini Broadway. J’ai découvert cette ville quand j’étais au collège. J’étais dans une famille d’accueil nulle, en banlieue et quand j’allais dans Londres, je découvrais que c’était une ville de dingue. Mais en tant qu’artiste, c’est une grande première ! Lors de ma venue pour le spectacle, je vais pouvoir profiter, je viens quelques jours avant en famille, et je vais amener ma fille voir Mary Poppins !

Parlons rapidement de votre spectacle. “Origines” c’est sur l’enfance ?

Pas que sur l’enfance. C’est un spectacle autobiographique qui raconte des choses personnelles.

N’est-ce pas bizarre lorsqu’on est humoriste de raconter sa vie privée devant des salles entières ? C’est un exutoire ?

Moi, c’est pas “je me déballe et je raconte tout.” Ce n’est pas une expo de ma vie, on choisit ce qu’on a envie de raconter ou pas, c’est l’avantage que j’ai, vu que je suis auteur de mes textes. Ça permet d’accéder à l’auto-dérision.

Votre rêve ultime ?

Le rêve que j’ai, c’est de durer tout simplement. J’ai conscience d’avoir un très beau métier, je veux faire de beaux projets et continuer à faire des choses cool sur scène. 

 

Origines de Baptiste Lecaplain, le 21/09 au Hippodrome Casino, Cranbourn St, WC2H 7JH Métro : Leicester Square. Prix : £25-35.

hippodromecasino.com

Partager Retour

à voir également