4 questions à Maïa Morgensztern
 EXPAT LIFE

4 questions à Maïa Morgensztern

Londonienne depuis presque 10 ans, fondatrice du magazine Culture Alt

Qui êtes-vous ?

J’ai grandi dans la campagne gaillacoise, près de Toulouse… mais on ne va pas remonter si loin (rires) ! Après une formation en histoire de l’art à la Sorbonne Paris IV, j’ai été Art & Auction Manager à la Fondation Watermill de Bob Wilson à New-York puis commissaire d’exposition à Londres. J’ai également été rédactrice en chef culture d’une radio londonienne pendant 5 ans.

Pourquoi Culture Alt ?

Mon idée était de faire le lien entre ma culture d’origine et ma culture d’adoption, avec une voix française et un ton décalé sur des sujets pas exclusivement français.

Qu’y trouve-t-on ?

On y trouve des articles, des critiques, des interviews audio de personnalités culturelles de renommée internationale. Des entretiens à écouter en podcast, comme avec Jacques Audiard ou Lord Norman Foster par exemple, ou bien des directs depuis le Festival de Cannes.  

Un magazine, et quoi d’autre ?

Toujours dans le même univers, la vitrine de Culture Alt est aussi le moyen de travailler comme journaliste freelance et d’organiser des évènements culturels sur-mesure pour les privés ou les entreprises.

Site Internet

instagram @maiamorgen

Partager Retour

à voir également