Londres c’est cher, mais pourquoi ?
LONDON LIFE

Londres c’est cher, mais pourquoi ?

Camille Letourneur le 23.08.17

Londres est une ville chère, c’est connu de tous mais surtout de nous londoniens. En France, Paris est connue comme le nec plus ultra du cher. On frissonne en arrivant dans la capitale française pour payer 600 euros sa petite chambre de bonne. Mais ça, c’est avant de connaître Londres et ses collocations autour de £700 (ou plus, bien plus). Bref, Londres est chère et certains sites, comme Topito, s’emparent d'ailleurs régulièrement de la question de façon humoristique.

Mais alors pourquoi Londres est elle si chère ?

Un article du Guardian paru ce mercredi a cherché des éléments de réponses. Dans cet article, le journaliste explique que les prix sont normalement fixés par les règles de l’offre et de la demande : s’il n’y avait que trois pubs à Londres, oui, ils pourraient se permettre d’être chers car ils sauraient qu’ils auraient de toute façon des clients. Le problème est là : il n’y a pas que trois pubs à Londres. Alors pourquoi ne baissent-ils pas tous leur prix ? Ou plutôt pourquoi les ont-ils fixé si hauts ?

L’article explique que les prix à Londres sont indexés sur d’autres critères : si certains d’entre nous sommes réticents à payer £5 pour une pinte, d’autres ont les moyens de payer le prix fort, et le pub n’a aucune raison de baisser ses prix. De plus, il y a aussi un effet de comparaison : si un seul bar faisait payer £5 sa pinte entourés de bars la faisant payer £3, celui-ci coulerait probablement, mais à Londres le “over-price” est de mise.

Et le métro ?

Un article de The Independent titrait en 2015 que Londres avait le métro le plus cher au monde. Pourquoi la Oyster Card mensuelle coûte 126£ en zone 1-2 face par rapport à un carte Navigo parisienne à 70 euros ?

 

 

crédits : Zig Zag Paris

D’après un porte-parole de la TFL, Londres a également un plus large panel de discount et de gratuité pour les enfants, vétérans et personnes âgées. En somme : certains paient plus pour que d’autres n’aient pas à payer.

 

En bref, Londres est une ville chère : de la bière au loyer en passant par le métro. Pourquoi ? Les raisons sont complexes et nombreuses : c’est un riche mélange entre salaires, marchés financiers, et politiques économiques de la ville. Mais chère ou pas, Londres continue d'attirer encore et encore. 

 

Camille Letourneur.

Partager

à voir également