Watertrek : l’expérience de la nature à flot de ville
 TENDANCE

Watertrek : l’expérience de la nature à flot de ville

Partir en rando, debout sur un paddle, tout en agissant pour la nature : c’est une initiative proposée par l’association franco-britannique Watertrek, créée par Séverine Vasselin, investie dans la protection des écosystèmes aquatiques. C’est très ludique, un peu physique (mais accessible à tous) et surtout, cela permet d’ouvrir grand les yeux sur la nature, et minimiser l’impact des déchets qui l’encombrent. Allez, on se rejoint sur la Tamise ?

Par Sidonie Gaucher @iciSidonie

 

Comment vous est venue l’idée de créer cette association qui mêle paddling et préservation des rivières ?

Séverine Vasselin : En découvrant le paddle, il y a 6 ans (avant que cela ne devienne un phénomène de mode !). Et j’ai été subjuguée par la vision périphérique que cela procure. Je me suis dit que c’était génial pour faire de la randonnée, c’est comme de marcher sur l’eau.

Quelle est la mission de Watertrek ?

D’abord, c’est une sensibilisation à l’environnement via une participation originale : partir se balader en paddle en ayant les yeux ouverts sur toutes les formes de préservation et protection possible de l’écosystème aquatique. Et puis, debout sur l’eau, l’Homme retrouve une connexion forte à son corps et à son environnement et peut envisager de « protéger ce qu’il aime », comme le disait le Commandant Cousteau.

Debout sur l’eau, en équilibre sur une planche. N’a-t-on pas peur de tomber à l’eau ?

Le stand up paddle, c’est bien plus facile qu’il n’y paraît. C’est comme le vélo, il suffit de trouver son équilibre et regarder au loin, en général les gens y arrivent en 15 minutes.

Est-ce accessible à tous ?

Parfaitement, des jeunes comme des moins jeunes peuvent venir se balader avec nous. Beaucoup de trentenaires ou quadras viennent également se prendre au jeu. Certains arrivent là car ils cherchaient l’expérience de la nature en ville.

Comment se passe une sortie ?

Nous faisons ce que l’on appelle de la collecte de déchets flottants, mais nous ne nous substituons pas aux autorités. Ce n’est qu’une facette de l’association, qui sert plutôt de vitrine pour les gens qui nous voient passer et agit comme une prise de conscience participative.

Ce n’est donc pas une sortie “nettoyage” ?

Non, c’est une partie, mais l’association qui s’implique dans une préservation plus globale et à travers d’autres champs d’action portant notamment sur les pollutions plastiques (Paddle & Pick), le changement climatique (Paddle & Plant) et la qualité de l’eau (Paddle & Purify)... Sur une sortie, nous allons pouvoir agir de différentes sortes. Nous allons analyser et collecter les données de la pollution, étudier la typologie des déchets et leur provenance. Par exemple : tiens, ici, beaucoup de bouteilles plastiques, à proximité d’une aire de pique-nique, ici des coton-tiges, non filtrés par les stations d’épuration… Cela nous permet de voir d’où viennent les déchets, et où ils s’accumulent. Naturellement, cette sensibilisation entre le geste de jeter et celui de ramasser nous fait remettre en question nos modes de consommation. Enfin, j’espère !

Vous êtes à Londres, mais aussi ailleurs...

Oui, l’asso est structurée autour d’un réseau d’antennes locales (en Bretagne, à Cannes....) et en Europe, et nous grandissons chaque jour, en plus des actions que nous menons ponctuellement à l’étranger. À cela se greffent des clubs sportifs, des chercheurs, des partenaires et bien sûr, le grand public, que nous sommes toujours heureux d’accueillir, quel que soit le niveau de compétences, pour nous aider sur le terrain ou dans les bureaux. À Londres où ailleurs, c’est le moment de découvrir tout ce que l’on peut faire pour la nature, debout sur un paddle !

A Retrouver sur différents sites :

Watertrek

 

À ne pas manquer  

Le Plastic Ocean Festival, dans le cadre du TideFest Riverside Festival, dont les activités sensibilisent à la pollution plastique, qui atteint les 10 millions de tonnes par an.  

Le 10/09 de 9h30 à 19h, projection du film “A Plastic Ocean” de 16h30 à 18h, au Chelsea Kayak Club,  Brentford Boating Arch, Unit 5, Kew Bridge Arches, Strand-On-The-Green, London W4 3NG Métro : Kew Bridge Gratuit

Visiter le site

Partager Retour

à voir également