Brexit : May we have the bill please ?
 BREXIT

Brexit : May we have the bill please ?

La Grande Bretagne serait prête à régler 40 milliards d’euros dans le cadre du Brexit : la nouvelle est tombée ce week-end dans le Sunday Telegraph mais a été démentie aujourd’hui.

 

Récapitulons

La “Bill” que la Grande-Bretagne doit payer à l’Union Européenne est l’un des plus grands sujets de discorde depuis l’annonce du Brexit. Le Royaume-Uni est en effet impliqué dans de nombreux projets que son départ mettrait à mal, et doit donc “régler ses dettes” avant de partir. Le chiffre est donc tombé ce week-end par le Sunday Telegraph : 40 milliards, c’est le prix que Londres serait prête à payer.

 

Oui mais non  

Ce lundi cependant, le cabinet gouvernemental a révoqué ce montant de 40 milliards le qualifiant de spéculation. Le porte parole de Theresa May a déclaré ne pas reconnaître ce chiffre. Si Bruxelles réclamerait entre 60 et 100 milliards d'euros, Londres n'a encore donné aucun chiffre officiel.

 

Mauvais vent pour May

Par ailleurs, un sondage a été réalisé les 2 et 3 août auprès de 2.000 britanniques comme l’explique un article du Figaro. 61% c’est la part d’entre eux qui pense que la Première Ministre ne gère pas bien le Brexit. Une part qui ne fait qu’augmenter si l’on compare aux taux de juillet (56%) et juin (46%).

 

Camille Letourneur

Partager Retour

à voir également