Élections législatives : les candidats en lice page 1/2
 EXPAT LIFE

Élections législatives : les candidats en lice page 1/2

Alexandre Holroyd EM

30 ans. Candidat issu de la société civile, Alexandre Holroyd a réalisé l’essentiel de sa carrière au sein d’un cabinet international de conseil en stratégie. Franco-britannique ayant fait ses études à King’s College London, à la London School of Economics et à Sciences-Po Paris, Alexandre Holroyd a grandi en Angleterre où il a reçu une éducation française et républicaine. Il a quitté ses fonctions à l’été 2016 pour se consacrer au mouvement En Marche ! au Royaume-Uni dont il a été un des fondateurs.

Qu'est ce qui vous a conduit à vous présenter comme député de la 3e circonscription d'Europe du Nord ?

J’ai vu le 23 juin 2016 et le vote en faveur du Brexit comme un choc, mais aussi comme le point de départ d’une volonté et d’un engagement politique pour changer les choses, incarnées par Emmanuel Macron et La République en Marche.

Quel message adressez-vous aux Français de Londres ?

Face à l’inquiétude générée par le Brexit, il s’agit de bien comprendre les difficultés et les subtilités techniques des négociations (droit de résidence, visa, retraites, accès à la santé, etc). Mais aussi de se poser la question de l’avenir de l’Angleterre ? Fermera-t-elle ses frontières ou bien gardera-t-elle un lien privilégié avec la France ?

Quelles sont vos idées / projets pour ce mandat ?

La France a besoin de réformes, notamment au niveau de l’éducation, de l’accès à l’emploi et de redynamiser son économie. Je veux porter l’exemple des pays scandinaves, sur lequel Emmanuel Macron s’est beaucoup appuyé pour le projet de refonte du système des retraites, et celui du travail.

 

Axelle Lemaire PS

42 ans. Députée actuellement en poste de la 3 circonscription des Français de l’étranger. Née au Canada où elle a grandi, elle est juriste internationale, après être passée par Sciences Po, Panthéon-Assas et King’s College à Londres. Elle entame sa vie politique auprès de l'ancien député travailliste Denis MacShane à la chambre des Communes. En 2014, elle est nommée secrétaire d’État chargée du numérique dans le gouvernement de Manuel Valls. Elle est également membre de la commission des Affaires européennes.

Qu'est ce qui vous a conduit à vous présenter comme députée de la 3e circonscription d'Europe du Nord ?

Depuis cinq ans, je me suis impliquée sans relâche d’abord au Parlement, ensuite au sein du gouvernement, pour faire vivre les valeurs d’Europe du Nord, servir l’intérêt général, contribuer à inscrire notre pays dans la modernité. Mes sujets de prédilection ? L’innovation et le numérique, l’égalité entre les femmes et les hommes, le projet européen, les droits humains et les libertés publiques, la lutte contre la corruption et la transparence.

Quel message adressez-vous aux Français de Londres ?

Le rôle du député est fondamental pour formaliser les intérêts des Français du Royaume-Uni. Je me vois comme la “Madame Brexit” au Parlement français, chargée de défendre les intérêts des ressortissants. Je suis également en faveur d’un espace de dialogue qui rassemble toutes les difficultés que les Français rencontrent.

Quelles sont vos idées / projets pour ce mandat ?

Mon engagement est celui d’une sociale-démocrate européenne, ancré dans la volonté de concilier l’économie de marché ávec l’urgence écologique, la réduction des inégalités sociales, le renouveau démocratique.

 

Béatrice Pauly   PCD

39 ans. Juriste de formation et titulaire d'un master de relations européennes, elle a travaillé principalement dans le lobbying. Après 8 ans aux Pays-Bas, elle vit désormais au Royaume-Uni depuis un an. Mère au foyer, elle a achevé récemment un diplôme universitaire d'éthique sociale.

 Qu'est ce qui vous a conduit à vous présenter comme députée de la 3e circonscription d'Europe du Nord ?

Je suis candidate à des élections pour la première fois car la professionnalisation de la vie politique et la perte de crédibilité de la parole politique appellent à un renouvellement. Je souhaite apporter un souffle nouveau à l’Assemblée Nationale en soutenant une politique qui met la personne humaine au cœur de toute décision politique. Il semble plus que jamais temps de tenir un discours de vérité et de conviction sur le déclin de la France et l’uniformisation des projets politiques qui conduisent au relativisme en matière sociétale.

 Quel message adressez-vous aux Français de Londres ?

Malgré les défis à surmonter qui sont énormes : remettre la France sur pied au niveau national et international, faire face aux incertitudes du Brexit, se positionner dans un environnement géopolitique très instable, je souhaite leur adresser un message de confiance. La France et les Français d’Europe du Nord ont beaucoup à apporter au rayonnement économique France, ils ont acquis une capacité d’adaptation et un savoir-faire unique ! Je serai à l’écoute de leurs préoccupations, travaillerai à la défense de leurs droits et les représenterai en prenant en compte leurs besoins.

 Quelles sont vos idées / projets pour ce mandat ?

Je souhaite proposer des mesures qui prennent en compte ces principes fondamentaux qui répondent aux besoins de notre société : la justice, la liberté, la vérité et la dignité de la personne.

 


 

David Rolland   FPR

43 ans. Après un BEP en éléctro-technique, il est aujourd’hui chauffeur de bus à Dublin où il vit depuis 17 ans. En 2007, il devient membre de NBRU (National Bus and Rail Union), puis en 2017 il adhère au FPR.

Qu'est ce qui vous a conduit à vous présenter comme député de la 3e circonscription d'Europe du Nord ?

J’ai découvert l’Irlande alors que j’étais étudiant, et y venais pour apprendre la langue de Shakespeare. Je me suis engagé car j’en avais assez de tous ces politiciens qui parlent beaucoup mais qui finalement ne font rien…J’ai trouvé au Front des Patriotes Républicains (FPR) des valeurs et des objectifs qui me correspondent et me conviennent, j’ai donc dans un premier temps adhéré et finalement j’ai décidé de me lancer dans cette campagne.

Quel message adressez-vous aux Français de Londres ?

Les Français de Londres représentent la communauté la plus importante de la circonscription, j'y ai personnellement beaucoup d'amis; je sais qu'ils sont actuellement très préoccupés par le Brexit et je pense qu’il faut que les parlementaires concernés ( donc les Députés et Sénateurs des Français de l’étranger) aient un droit de regard sur ces négociations, pour y apporter la voix du peuple !

Quelles sont vos idées / projets pour ce mandat ?

Si je devais me fixer 3 priorités, même si notre programme est évidemment plus vaste, je dirais : scolariser ses enfants dans le système scolaire français à l’étranger ne doit pas être un luxe mais un droit, défendre la protection sociale, et lutter contre les multiples injustices fiscales qui nous touchent directement.

Trouver l'interview des autres candidats en lice

Partager Retour

à voir également