Pour ou contre l’année de césure après le bac ?
KIDS

Pour ou contre l’année de césure après le bac ?

le 17.05.17

Découvrir un autre système éducatif ou un marché du travail différent dans le cadre de ses études est toujours enrichissant mais attention réfléchissons avant !

Cette pratique souhaitée par 49% de nos étudiants français vise le plus souvent à maîtriser une langue étrangère, éprouver sur le terrain la solidité d’une vocation pour certains métiers, construire une personnalité en se frottant au réel… Aujourd’hui, 9% des 18-19 ans le font réellement en France et près de 15% pendant leurs études supérieures. C’est peu par rapport aux pays du nord (Suède ou Danemark) ou au Royaume-Uni où cette coupure est  intégrée dans la culture.

La plateforme APB ne pénalise plus ceux qui ont pris cette option. Ils sont tout aussi prioritaires que ceux qui viennent de décrocher leur bac. Mais il faut qu’ils soient inscrits à l’université avant de plier bagage.

Le profil idéal ? Être assez mûr et familiarisé avec l’international pour que ce soit vraiment bénéfique et ne pas partir à l’aveugle mais plutôt parfaire une orientation scolaire ou un projet professionnel en ayant travaillé en amont ce projet.

Sabine Cros-Scherer pour Avenue des Écoles

sabine@avenuedesecoles.com

Partager

à voir également